Wayne Rooney et Danny Welbeck
Wayne Rooney et Danny Welbeck | IAN KINGTON / AFP

L'Angleterre évite le piège slovène pour la 100e de Rooney

Publié le , modifié le

L'Angleterre a beaucoup souffert samedi pour se défaire du piège tendu par la Slovénie (3-1) mais fait finalement une excellente affaire en tête du groupe E des éliminatoires de l'Euro-2016 en prenant six points d'avance sur son adversaire et dauphin. Les joueurs de Roy Hodgson, qui enchaînent là une 5e victoire depuis leur décevant Mondial-2014, comptent désormais 12 points, avec même une petite marge de manoeuvre.

Sur le papier, si l'on ajoute le 44e but de Rooney lors de sa 100e  sélection, et le doublé de l'autre avant-centre Welbeck, décidément plus  réaliste en sélection qu'en club avec déjà cinq buts en qualifications, l'année  se termine donc parfaitement pour l'Angleterre avant un dernier match amical de  prestige en Ecosse mardi. Sur le papier seulement toutefois, car Rooney et les siens ont eu toutes  les peines du monde à se défaire du double rideau tendu par les Slovènes, qui  ont même ouvert le score en profitant des largesses adverses sur coup de pied  arrêté, et sur un but contre son camp de Henderson (57). Heureusement, juste après, le "Cap'tain" a obtenu et converti (59) un  penalty bien senti. Si l'Angleterre en est désormais à 23 buts marqués lors de ses six derniers  matches à Wembley, ce but encaissé d'entrée l'empêche en revanche d'égaler son  record de six "clean sheet" d'affilée. En face, l'autre capitaine, l'ex-Marseillais Cesar, se souviendra aussi de  sa 81e sélection, nouveau record de Slovénie, car c'est lui qui a séché dans sa  surface le buteur des Red Devils sur l'action du penalty.

Doublé de Welbeck

Avant cela, les Anglais, qui ont tendance à se reposer uniquement sur  l'activité de Sterling, avaient dominé territorialement mais aussi cruellement  manqué d'inspiration devant, en l'absence d'un vrai meneur de jeu. Et derrière, comme malheureusement trop souvent cette saison, Jagielka,  auteur d'une glissade qui aurait pu coûter cher (62), n'a pas vraiment rassuré  la défense. Ensuite, le doublé de Welbeck (66, 72), plus efficace qu'avec les Gunners,  a permis de soulager une équipe nerveuse, à l'image de ses quatre joueurs  avertis. Le Londonien n'a pas manqué de réussite sur sa reprise écrasée lobant  la défense qui a donné l'avantage aux siens, alors qu'il avait auparavant  manqué deux occasions (30, 37), mais a été tranchant sur le but du 3-1. Dans le couloir droit, le néophyte Clyne n'a pas échappé au carton jaune  mais il s'est plutôt montré à son avantage à l'occasion de la 3e victoire des  Anglais en trois matches contre la Slovénie, qu'ils n'avaient pas rencontrée  depuis le Mondial-2010.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot