Klose et Lahm (Allemagne) heureux
Klose et Lahm (Allemagne) heureux | PATRIK STOLLARZ / AFP

L'Allemagne prive la Grèce de l'Euro

Publié le , modifié le

Sans Karagounis, la Grèce ne pouvait guère espérer de miracle face à l'autre meilleure équipe d'Europe. Les Allemands se sont logiquement imposés (4-2) grâce à des buts signés Lahm (39e), Kedhira (61e), Klose (68e) et Reus (74e) contre un de Samaras (55e) et un penalty de Salpingidis (89e). L' Allemagne affrontera en demi-finale l'Italie ou l'Angleterre.

Les Allemands dominaient copieusement le début de rencontre sans round d'observation. Dès la 4e minute, un tir de Khedira mal repoussé par Sifakis était poussé dans le but par Schürrle mais le joueur du Bayer Leverkusen était logiquement signalé hors-jeu. Les Grecs réagissaient mais le tir de Makos était sans danger pour Neuer. La Mannschaft poursuivait son siège de la cage adverse et Reus tirait de peu à côté (11e). A la 23e minute, l'Allemagne manquait une très belle occasion d'ouvrir le score, Ozil –pourtant seul- frappant trop mollement après un "une-deux" parfait entre Klose et Schweinsteiger. Dans la foulée, Marco Reus frappait fort mais largement à côté du but grec.

A la 32e, Ninis sollicitait Neuer sans le mettre réellement en danger. Puis Sifakis repoussait un tir écrasé de Khedira bien décalé par Ozil (37e). La Grèce s'accrochait comme elle pouvait face aux assauts des joueurs allemands. Mais elle finissait par craquer peu avant la pause: une perte de balle grecque permettait aux Allemands d'effectuer une merveille d'attaque placée à l'espagnole pour mettre sur orbite Phillip Lahm qui envoyait une mine dans la lucarne de la cage gardée par Sifakis, tout juste capable d'effleurer le cuir (1-0, 39e). Et Schürle était même tout près de faire le break sur un ultime tir de loin avant que les deux formations ne regagnent les vestiaires.

Les Grecs n'ont pas espéré assez longtemps

Les Grecs se découvraient à peine plus en seconde période. Après une petite occasion de part et d'autre, les Hellènes égalisaient sur un contre d'école, Salpingidis débordant côté droit avant de centrer pour Samaras plus prompt que Boateng (1-1, 55e). Les Allemands ne tardaient pas à réagir. Ils parvenaient à reprendre l'avantage sur une reprise de volée du droit de Khedira après un bon centre de Klose (2-1, 61e).

Dans la foulée, Gekas frappait au dessus (63e). Avant que l'Allemagne n'enfonce le clou grâce à une tête de Klose –profitant d'une sortie complètement manquée de Sifakis, sur corner. Reus ajoutait un quatrième but d'une volée pleine lucarne après un face à face manqué de Klose avec le portier grec (4-1, 74e). Les Grecs obtenaient ensuite un penalty pour une main de Boateng. Salpingidis le transformait en prenant à contre-pied Neuer (4-2, 89e). L'Allemagne s'imposait finalement sur ce large score qui reflétait assez bien l'écart entre les deux équipes. La Grèce n'avait tenu qu'une heure contre cette Mannschaft qui partira favorite de sa demi-finale contre l'Italie ou l'Angleterre jeudi.

Réactions

Sami Khedira (milieu de  l'équipe d'Allemagne): "On est évidemment très heureux de la qualification pour  les demi-finales. On a mis un peu de suspense dans la rencontre (ndlr: avec  l'égalisation), mais on a réaccéléré. Et quand on donne tout ce qu'on a, on est  durs à battre."
   
Philipp Lahm (défenseur et capitaine de l'Allemagne): "On s'est inutilement  compliqué la tâche. On a eu d'énormes occasions. Ensuite on arrive à mener 1 à  0 et on gâche encore cela. On peut se réjouir d'avoir encore su marquer et  d'être en demi-finale. On avait très bien commencé. +Miro+ (Klose) a marqué son  but, Marco (Reus) a marqué son but. On peut être satisfaits."
   
Marco Reus (milieu de l'Allemagne et buteur): "Nous somme heureux d'avoir  gagné et de franchir ce tour. On a mérité cette victoire. Le sélectionneur  m'avait dit que j'aurais ma chance. Cette victoire va encore nous donner  davantage confiance".