Les Slovaques heureux
Le bonheur des joueurs slovaques devant leurs supporters contraste avec la détresse du Russe Chatov | AFP - ANADOLU AGENCY - EVRIM AYDIN

La Slovaquie fait déjouer la Russie et marque un but splendide

Publié le , modifié le

La Slovaquie, petit poucet du groupe B, est sortie victorieuse de sa rencontre face à la Russie. En s’imposant 2 à 1, l’équipe qui joue son premier Euro se relance dans la course pour obtenir son ticket pour les huitièmes de finale. Une magnifique frappe enroulée de Hamsik juste avant la mi-temps a assommé la Russie. L’équipe russe, qui ne s’est réveillée que pendant le dernier quart d’heure, se retrouve au pied du mur après cette défaite. Elle pointe à la dernière place du groupe.

Ce match ne semblait pas le plus passionnant sur le papier, et il a pourtant offert du spectacle. Les Slovaques, loin d'être favoris, ont réussi à faire déjouer une Russie fébrile. Si les premières minutes manquaient de rythme, le premier but de la Slovaquie, inscrit par Weiss à la 32ème minute, a donné du peps à la rencontre.

Le bijou de Hamsik

Il aura pourtant fallu attendre la 28ème minute avant de voir une occasion franche dans ce match. C'est la Russie, par une frappe passée à quelques centimètres du poteau slovaque, qui se l'est procurée. Jusqu'au premier but, les deux équipes se sont livré un jeu égal, multipliant erreurs et jeu lent. La rencontre a pris une autre ampleur à la 45ème minute. Le joueur du Napoli, Hamsik, qui se rapprochait dangereusement du but russe depuis plusieurs minutes, a réussi à enffammer le stade Pierre Mauroy. Après avoir effacé un joueur sur le côté de la surface, il émet une frappe enroulée qui tape le poteau de la lucarne gauche avant d’entrer dans le petit filet opposé. Un but splendide qui fait concurrence à celui de Payet pour le plus beau inscrit depuis le début de cet Euro. Et un but primordial qui permet à la Slovaquie de faire le break, et d'assommer un peu plus la Russie.

En revenant de la mi-temps, l'entraîneur russe, Leonid Sloutski, engage deux changements dans son camp pour redynamiser ses troupes. Mamaev et Glushakov prennent la place de Golovin et Neustadter. Mais en vain. L'équipe reste fébrile, et continue d'afficher un côté soporifique malgré ses deux buts à remonter. La Slovaquie de son côté continue à pousser, mais ne trouve pas une nouvelle fois les filets adverses. La Russie finit par se réveiller dans le dernier quart d'heure. Glushakov réduit le score, mais ce n'est pas suffisant pour accrocher le nul. Les Russes se sont réveillés trop tard dans cette partie.

La Russie voit la qualification s’éloigner

Ce revers met l'équipe Russe au pied du mur. Après avoir fait match nul contre l'Angleterre au premier match, les hommes de Leonid Sloutski ferment la marche du groupe B. Les Russes continuent leur lancée négative. Avant cette rencontre, ils restaient sur quatre matchs sans victoire, dont deux défaites. Et la défense russe ne rassure pas. Elle a à nouveau encaissé deux buts cette après-midi, alors qu'elle en avait déjà encaissé huit sur ses quatre derniers matchs. Le dernier match de poule face au Pays de Galles lundi prochain pourrait bien être le dernier de la sélection russe dans cette compétition.