Szalai
Szalai célèbre l'ouverture du score avec les supporters. | AFP

La Hongrie surprend l'Autriche, 52 ans après sa dernière victoire en phase finale

Publié le , modifié le

Rencontre entre voisins au Stade Matmut Atlantique de Bordeaux. Pour leur 137e opposition, l'Autriche et la Hongrie jouaient surtout leur entrée en lice dans cet Euro 2016. Dans un groupe où le favori est portugais, tout était permis à Bordeaux. Si l’on imaginait difficilement la Hongrie vainqueur pour son entrée en lice, ce sont bien les hommes de blanc vêtus qui se sont imposés sur le score de 2-0, remportant ainsi leur première victoire en phase finale de l'Euro depuis 1964.

Avant même le début de rencontre, il apparaissait difficile de voir la Hongrie s’en sortir avec les trois points synonymes de victoire. 20e au classement UEFA, les coéquipiers de Balazs Dzsudzsak savaient que c’est une entrée en lice difficile qui les attendait : "un derby est toujours un match spécial. Nous ne partons pas battus d'avance", rappelait l'ancien attaquant du PSV Eindhoven. Face à eux, l’Autriche de David Alaba, remontée à la 10e place du classement FIFA et considérée comme l’une des possibles surprises de cet Euro.

D’entrée de jeu, Alaba, aligné à son poste de prédilection du milieu de terrain, dégaine une forte frappe dans les 25 mètres hongrois, et trouve le poteau (1’). Kiraly, le portier hongrois, qui devient ce mardi le plus vieux joueur à participer à une phase finale (40 ans), était battu. Les Hongrois ne tardent pas à contrer, mais le tir de Dzsudzsak est capté par Almer (4e). La rencontre démarre sur un rythme élevé, mais le tempo faiblit peu à peu dans cette partie où les deux équipes ne développent clairement pas le même jeu. Mais aucune des deux formations, voisines géographiquement parlant, ne parvient à prendre le dessus. Il faut attendre la 36e minute et cette parade du vétéran Kiraly suite à une frappe de Junuzovic, pour retrouver une véritable occasion dangereuse.

Szalai et Stieber, héros du stade

A la sortie des vestiaires, l’Autriche met un peu plus de pression sur la défense hongroise, notamment grâce à un David Alaba en forme. Mais c’est bel et bien la Hongrie qui se dégage la première occasion de cette seconde mi-temps, avec ce coup de canon de Dszudszak. Mais Robert Almer veille au grain, et détourne la frappe (57e). Ce sont les Hongrois qui créent d’ailleurs la surprise en ouvrant le score quelques minutes plus tard. A la suite d’une superbe action avec Kleinheisler, Szalai remporte son duel face à Almer et pousse du bout de son pied la balle vers le chemin des filets (63e). Le capitaine buteur file vers les tribunes, célébrer son but avec les supporters.

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou

Euro