La joie des Grecs
La joie des Grecs, qualifiés pour l'Euro 2012 | VANO SHLAMOV / AFP

La Grèce en place forte de l'Euro, le Portugal en barrages

Publié le , modifié le

L'Euro des 16 prend forme. A l'issue de la phase de poules, on connaît désormais les douze premières nations qualifiées. Avec la Pologne et l'Ukraine, on retrouvera l'Allemagne, la Russie, l'Italie, la France, les Pays-Bas, la Grèce, l'Angleterre, le Danemark, l'Espagne et la Suède (meilleur deuxième). Les quatre derniers billets se joueront en barrages pour la Bosnie, le Portugal, la Turquie, l'Eire, le Monténégro, la Croatie, l'Estonie et la République tchèque.

Champion d'Europe en 2004, la Grèce n'est pas une ruine sur la carte de l'UEFA. Menée par la Géorgie depuis la 19e minute, elle était pourtant en situation très précaire. Mais les miracles existent encore pour le peuple hellène. Grâce à un tir dévié de Giorgos Fotakis (79e) et une frappe à bout portant de l'antique Angelos Charisteas (85e), les Grecs ont renversé la vapeur. La victoire était impérative car, dans le même temps, la Croatie avait étrillé la Lettonie 6-0. Contrat rempli !

Les qualifiés
Pologne, Ukraine, Allemagne, Russie, Italie, France, Pays-Bas, Grèce, Angleterre, Danemark, Espagne et Suède

Le Portugal se rate

En revanche la note Fifa du Portugal risque d'être dégradée dans les prochains jours. Ronaldo et ses partenaires avaient besoin d'un nul au Danemark pour conserver la tête de leur groupe. Dominés 2-1 à Copenhague, les Portugais perdent gros et devront passer par les barrages pour rallier l'Euro en juin. En Belgique, on en rêvait de ces barrages de novembre. Il faudra attendre plus longtemps pour avoir l'opportunité de rejouer une phase finale d'une grande compétition. En Allemagne, les Diables Rouges étaient trop tendres pour réaliser un exploit. Qualifiés depuis le printemps dernier, les Allemands ont conclu leur parcours par une 10e victoire en autant de matches. Succès 3-1, combiné à la victoire de la Turquie 1-0 face à l'Azerbaïdjan, qui condamne la Belgique encore une fois. Dans le groupe B, la Russie a déroulé contre Andorre (6-0), et l'Eire ira en barrages en privant l'Arménie d'un joli rêve sur le score de 2-1 pour les Irlandais.

Les barragistes
Bosnie, Portugal, Turquie, Eire, Monténégro, Croatie, Estonie et République tchèque

La sensation suédoise

Avec le Danemark, le gros coup de la soirée est à mettre au crédit de la Suède, étonnant tombeur des Pays-Bas 3-2. Les Oranjes, vainqueurs de leurs neuf premières rencontres, étaient certains de terminer en tête de cette poule E à l'entame de ce dernier match. A Stockholm, ils sont tombés sur des Suédois survoltés, même sans Ibrahimovic. Privée de plusieurs cadres, la formation néerlandaise a été surprise dès la 14e minute par un coup franc de Kallström. Les Pays-Bas ont ensuite réagi par Klaas-Jan Huntelaar. L'attaquant de Shalke 04 a égalisé en inscrivant à la 22e minute son 12e but durant cette phase qualificative. Au retour des vestiaires, Dirk Kuyt pensait placer son équipe sur la voie d'un nouveau succès (1-2, 49e) mais il provoquait surtout un sursaut suédois. Larsson sur penalty (51e, suite à une main de Mathijsen) puis Toivonen (53e) replaçaient leur équipe aux commandes au terme de trois minutes de folie. Héroïques en fin de match, les Suédois étaient récompensés par la place de meilleur deuxième des éliminatoires, directement qualificative.