Giroud
L'Équipe de France a réalisé le match parfait face à l'Écosse, à moins d'une semaine de son entrée dans l'Euro | FRANCK FIFE / AFP

La France conclut parfaitement sa préparation à l'Euro

Publié le , modifié le

À moins d'une semaine du début de l'Euro 2016 et le match d'ouverture face à la Roumanie, l'Équipe de France a terminé sa préparation de la meilleure des manières. En dominant facilement l'Écosse (3-0), avec un doublé de Giroud, les Bleus ont répondu aux dernières interrogations les concernant et se sont mis dans les meilleures conditions possibles avant d'attaquer la compétition. Le rendez-vous est pris, vendredi prochain, au Stade de France.

Tout va bien. Si l'on pouvait logiquement se poser des questions sur l'état de forme général des Bleus après la victoire étriquée contre le Cameroun (3-2) lundi soir, celle face à l'Écosse a rassuré tout le monde. Et mis l'Équipe de France dans les meilleures dispositions possibles avant d'attaquer l'Euro, son Euro, vendredi prochain au Stade de France face à la Roumanie.

Après le forfait de Lassana Diarra cette semaine, la première interrogation concernait son remplaçant dans le onze : Cabaye ou N'Golo Kanté ? Didier Deschamps tranchait en faveur de l'infatigable milieu de terrain de Leicester. Adil Rami, en difficulté face à Cameroun aux côtés de Laurent Koscielny, gardait lui la confiance de son sélectionneur qui titularisait aussi Kingsley Coman, malgré les retours d'Anthony Martial et Antoine Griezmann, sans doute un peu justes.

Aimé Jacquet au coup d'envoi

La présence d'Aimé Jacquet, venu donner le coup d'envoi fictif du match, faisait flotter un parfum très particulier sur le stade Saint-Symphorien de Metz. Un sentiment d'excitation à quelques jours du début de l'Euro et une odeur de victoire. Dès la première minute, Blaise Matuidi confirmait cette impression en obtenant un corner après une percée tranchante. Il ne faudra pas attendre beaucoup plus longtemps pour voir Olivier Giroud, durement critiqué par une frange du public des Bleus, ouvrir le score d'une superbe Madjer (1-0, 8e). À l'origine de ce but, un centre parfait de... Bacary Sagna, souvent bâché pour ses performances irrégulières dans ce compartiment du jeu.

L'attaquant d'Arsenal doublera la mise une trentaine de minutes plus tard, bien placé dans la surface après une frappe de Dimitri Payet, encore excellent face à l'Écosse (2-0, 34e). Laurent Koscielny enfonçait quant à lui un peu plus le clou de la tête, à la suite d'un corner (3-0, 39e).

Revue d'effectif en deuxième période

À la mi-temps, Didier Deschamps sortait Payet et Coman pour faire entrer Griezmann et Martial, puis Gignac, Cabaye, Digne et Sissoko un peu plus tard pour une revue d'effectif complète. Et si les Bleus ne gonfleront pas plus le score, Paul Pogba trouvera le poteau (64e) et André-Pierre Gignac, David Marshall, le gardien écossais (68e). Au bout des 90 minutes, le bilan est très positif. Les Bleus terminent leur préparation parfaitement et peuvent aborder dans les meilleures conditions celle qui les mènera, dans quelques jours maintenant, sur la pelouse du Stade de France face à la Roumanie. Si la défense n'a pas encaissé de but, une satisfaction de plus ce samedi soir, elle reste tout de même un dernier point d'interrogation, l'Écosse s'étant montrée bien inoffensive.

"C'est toujours bien pour la confiance, réagissait Didier Deschamps au micro de TF1 à l'issue de la rencontre. C'est un beau scénario. En défense il y a des choses à améliorer, travailler les distances, prendre des repères... Si on avait eu un ou deux matches de plus ça aurait été bien mais ce n'est pas le cas, on va faire avec". Tout le monde attend désormais le prochain rendez-vous avec encore un peu plus d'impatience.