Une croix gammée sur la pelouse en Croatie
Une croix gammée sur la pelouse en Croatie | ANDREJ ISAKOVIC / AFP

La Croatie fait appel de sa sanction

Publié le , modifié le

Condamnée à se voir retirer un point dans le cadre des qualifications à l'Euro 2016, la Croatie a fait appel de cette sanction, a affirmé l'UEFA ce vendredi. Une sanction décidée à l'issue du match qui opposait la Croatie à l'Italie le 12 juin dernier et qui avait été tristement marqué par une croix gammée dessinée sur la pelouse du satde de Split. La Fédération croate avait immédiatement présenté des excuses : "C'est un sabotage, un crime, que nous condamnons".

Evoquant alors une "honte pour le football croate", la fédération a néanmoins décidé d'interjeter appel de la décision prise à son encontre. Cet appel sera examiné à la mi-septembre. D'ici là, l'appel étant suspensif, la Croatie a donc toujours 15 points dans le groupe H des qualifications. Un groupe dont elle est en tête, devant l'Italie et la Norvège. 

Malheureusement, la Fédération croate n'en est pas à son coup d'essai et son image est régulièrement entachée par le comportement raciste et violent de ses supporters. En avril dernier, la Croatie avait déjà été sanctionnée dans le cadre des éliminatoires à l'Euro 2016. Lors du match face à la Norvège, les supporters croates s'étaient rendus coupables de comportements racistes et de jets d'engins pyrotechniques. La Fédération avait alors écopé d'un match de suspension ... joué contre l'Italie. 

C'est donc dans un stade de Split vide que la croix gammée avait été dessinée le 12 juin dernier. "Un produit chimique a été utilisé et appliqué sur le terrain entre 24 et 48 heures avant le match pour que ce soit visible pendant la rencontre", avait révélé la Fédération manifestement gênée par les débordements à répétitions des siens.

Isabelle Trancoën