Eden Hazard (Chelsea)
Eden Hazard (Chelsea) décisif pour les Blues | IAN KINGTON / AFP

La confiance règne à Chelsea

Publié le , modifié le

Le coup d'arrêt subi mercredi en Ligue des champions (2-1 à Donetsk) n'a pas entamé le moral des Blues. Leader de Premier League avec six victoires en sept matches, Chelsea reste le maître dans son championnat et compte bien le rester. Sur le plan comptable, les Blues ne risquent pas de perdre leur place car son dauphin Manchester United, en visite à Stamford Bridge dimanche, est à quatre points derrière.

Un choc premier contre deuxième à domicile, le public de Chelsea n'avait plus connu ça depuis avril 2008. Même si City peut dépasser United avant le coup d'envoi, le choc est de taille dans une ligue qui en compte pourtant beaucoup. Il opposera notamment les deux meilleures attaques du championnat (21 buts pour MU et 19 pour Chelsea). Brillant à Tottenham samedi dernier (2-4), Chelsea sera favori s'il remet sa tunique de Premier League. Mardi en Ligue des champions, les Blues n'y était pas. Battu 2-1 par Donetsk, ils n'avaient pas cette fluidité et cette technicité qui les caractérise. En Ukraine, ils ont même perdu leur capitaine Frank Lampard, touché au mollet et absent pour deux semaines. Heureusement, ce n'était guère mieux à Old Trafford où United a été mené 2-0 par Braga avant de renverser la vapeur 3-2.

Sir Alex cherche des solutions

Manchester n'a plus gagné à Stamford Bridge depuis 2002, ce qui fait dire à Sir Alex Ferguson que c'est "toujours difficiles" de jouer là-bas, "pour les deux équipes". "Ce sont deux bonnes équipes. Eux sont leaders, après un excellent début de saison : ils sont en grande forme, explique-t-il sur le site internet de MU. Leur formation tactique est intéressante, et nous devrons trouver des solutions pour la contrer." Le départ de Drogba n'est pas un soulagement pour Ferguson qui a vu un milieu des Blues prendre l'ascendant sur le style des Blues. "Ils ont recruté Oscar et Hazard, deux joueurs qui ont un profil assez similaire, je trouve. Ils s'adaptent bien à la présence de joueurs comme Mata au même poste : ils sont parfois systématiquement derrière l'attaquant de pointe. Ce n'est pas un système de jeu facile à gérer, mais il faudra simplement y parvenir. Ce sont des joueurs qui se ressemblent et aiment jouer en soutien du buteur. Ils ont dû adapter leur jeu, suite au départ de Didier Drogba. Mais ils avaient déjà plusieurs options à l'époque : soit servir Drogba directement avec de longs ballons, soit passer par l'entrejeu. Maintenant c'est plus simple : tout passe par le milieu de terrain."