Cruyff Beckenbauer 1974
Johan Cruyff face à Franz Beckenbauer lors de la finale du Mondial 1974. | AFP

Il était une fois la rivalité Allemagne - Pays-bas

Publié le , modifié le

Ce vendredi à Hambourg, l’Allemagne reçoit les Pays-Bas dans le cadre des éliminatoires pour l’Euro 2020. Si c'est la quatrième confrontation officielle en moins d’un an entre ces deux pays, cela ne doit pas éclipser le caractère exceptionnel de cette affiche autrefois explosive. Outre la dimension sportive, les chocs entre Allemands et Néerlandais ont longtemps été marqués au fer rouge par une féroce rivalité, issue de la Seconde Guerre Mondiale. Retour sur 5 de ces matchs à part.

7 juillet 1974 :  Finale de Coupe du monde 

Sans doute le plus grand Allemagne - Pays-Bas de l’Histoire. Alors que l’Europe du foot vibre depuis plusieurs années au rythme de la rivalité Bayern - Ajax, la Mannschaft et les Oranje se retrouvent en finale du Mondial allemand, à l’Olympiastadion de Munich. Le pragmatisme allemand face au football total néerlandais. Beckenbauer et Breitner face à Cruyff et Neeskens. Le duo batave frappe le premier, dès la 2e minute lorsque le premier obtient un pénalty transformé par le second. Breitner égalise par un autre pénalty (26e), avant que Gerd Müller n’offre un deuxième titre mondial aux Allemands (44e). Après le match, le milieu de terrain Wim van Hanegem fond en larmes : “Je les hais. Ils ont assassiné ma famille. Mon père, mon frère et plusieurs membres de la famille". Et les rêves de couronne mondial de la génération Cruyff.

 21 juin 1988 : demi-finale de l’Euro 

Quatorze ans plus tard, Allemands et Bataves se croisent de nouveau dans une compétition officielle organisée par l’Allemagne. Entre temps, ils se sont affrontés au mondial 1978, puis à l’Euro 1980, avec une bagarre à la clé entre Schumacher et Schuster d’un côté, et Stevens et Van De Kerkhof de l’autre. Cette fois, il s’agit d’une demi-finale d’Euro, à Hambourg. Les visages ont bien changé depuis 1974, et, à domicile, la RFA de Matthaüs est renversée en fin de match par les Oranje de Van Basten et Koeman (2-1). Sur les terres du rival, les Pays-Bas iront ensuite chercher leur premier titre international en battant l’URSS en finale. Une victoire presque anecdotique, comparée à la joie ressentie par les Bataves en demi-finale. "Je suis heureux d'avoir fait ce cadeau aux anciens qui ont vécu la guerre", tacle après le match le gardien Hans Van Breukelen, pendant que son défenseur, Ronald Koeman transforme le maillot à peine échangé d’Olaf Thon en papier toilette. Classe.

 24 juin 1990 : 8è de finale de Coupe du monde 

Deux ans après l’Euro 1988, la RFA retrouve les Pays-Bas dès les huitièmes de finale du Mondial 1990 à Milan. Face à la Mannschaft de Völler, Klinsmann et Matthaüs, les Champions d’Europe néerlandais pètent les plombs dans une rencontre aussi exceptionnelle que dantesque. Par deux fois, Frank Rijkaard crache délibérément dans les boucles dorées de Rudi Völler. Expulsés, les deux joueurs assistent des tribunes à la revanche allemande. Grâce à Klinsmann et Brehme, la Mannschaft se débarrasse facilement des Pays-Bas (2-1), malgré un pénalty tardif de Koeman. Leur meilleur ennemi écarté, les Allemands filent sans le savoir vers un troisième sacre mondial.

18 juin 1992 : 1er tour de l’Euro 

Pour la troisième fois en trois tournois consécutifs, l’Allemagne et les Pays-bas sont invités à en découdre, cette fois lors du premier tour de l’Euro 1992. Enjeu de ce dernier match de poules à Göteborg : la première place du groupe. Pour beaucoup, il ne s’agit d’ailleurs que d’une première manche tant Allemands et Néerlandais sont supérieurs aux demi-finalistes suédois et danois, qui viennent pourtant de renvoyer la France et l’Angleterre chez eux, et donc voués à se retrouver en finale. Ce soir de juin 1992, les Champions d’Europe bataves prennent à leur tour leur revanche, nette, sur les Champions du monde allemands (3-1). Premiers du groupe mais battus par le Danemark en demie, les Oranje ne retrouvent finalement pas l’Allemagne en finale. Autre surprise : le Danemark domine la Mannschaft dans cette même finale (2-0). On ne le sait pas encore en cet été de 1992, mais la rivalité germano-batave vient d'atteindre son summum.

13 octobre 2018 :  Ligue des Nations 

Tenante du titre et éliminée dès le premier tour du Mondial 2018, l’Allemagne a encore la gueule de bois en octobre 2018, au moment de découvrir une nouvelle compétition dont personne ne comprends l’intérêt : la Ligue des Nations. Par dessus le marché, la Mannschaft en crise va y croiser les champions du monde français, qui viennent de ramener la coupe à la maison, et son bon vieil ennemi néerlandais, lui aussi au fond du trou depuis 2014. Après un nul rassurant contre les Bleus en septembre, les Allemands sombrent par surprise sur la pelouse d’Amsterdam : 3 à 0. La claque est immense, et le banc de Joachim Low - en poste depuis 2006 - se fissure. En face, ce succès est celui de la renaissance des Pays-Bas, après quatre années de galère. Depuis, Allemands et Néerlandais se sont affrontés deux fois pour un nul et une victoire allemande. Prochain épisode ce soir, à 20h45.


 

La rivalité Allemagne - Pays-Bas en chiffres.
La rivalité Allemagne - Pays-Bas en chiffres. © Francetv sport
Adrien Hemard @AdrienHemard