Lloris Islande
Le gardien et capitaine des Bleus Hugo Lloris | MARTIN BUREAU / AFP

Hugo Lloris : "Il ne faut pas s'arrêter là"

Publié le , modifié le

Le capitaine de l'équipe de France Hugo Lloris a vécu une soirée tranquille contre l'Islande (5-2). Pour lui, l'entame de match a été réussie et c'est elle qui a permis de renverser les Islandais. Les Bleus sont en demi-finale de leur Euro mais ce n'est pas une fin en soi. Lloris vise encore plus haut.

Question : Est-ce que c’est le gros match qu’on attendait de l’équipe de France ?
Hugo Lloris : « Pas forcément. On a très bien préparé ce match et on a montré beaucoup de respect pour cette équipe islandaise en attaquant par le bon bout. On a mis beaucoup d’intensité, d’énergie. On a su faire la différence très tôt et ça nous a rendu le match facile. C’est bien car ça nous a permis de gérer les cartons de Laurent et Olivier. La soirée est positive. »

Q : Comment vous avez réussi cette entame de match ?
HL : « On s’est dit les choses. A force d’avertissement, il faut montrer qu’on comprend le problème. Certainement qu’on a trouvé la solution après chaque match a son histoire et ce sera un tout autre match face aux Allemands. »

Q : La France a trouvé le bon système ?
HL : « Le système, c’est le coach qui le choisit avec son staff. Aujourd’hui ça a été mis en place pour favoriser la possession de balle. C’est ce qui nous a permis de mettre les attaquants dans les meilleures dispositions. On savait que ça allait être un bloc très bas, difficile à manœuvrer. D’avoir mis Griezmann entre les lignes ça a créé pas mal de problèmes, Dimitri (Payet) aussi qui est pas mal rentré à l’intérieur et Moussa (Sissoko) qui a débordé sur le côté. On avait bien préparé ce match et ça s’est vu. Il faut féliciter tout le monde et le coach en premier. »

Q : Ce match contre l’Allemagne sera une revanche du Mondial ?
HL : « Ce n’est pas une revanche, c’est une compétition différente. On a tous envie de jouer ce genre de match dans une carrière, une demi-finale de l’Euro à domicile face à une des plus grandes nations du football. C’est génial et il va falloir en profiter au maximum. En plus de ça au Vélodrome dans une ambiance chaude. Profitons du moment présent mais il ne faut pas s‘arrêter là. On vous le répète depuis le début mais on est ambitieux et on a envie d’avancer. »