Grèce: déception dans les rues d'Athènes, mais "bravo Samaras"

Publié le , modifié le

Au coup de sifflet final, les  spectateurs grecs massés sur la terrasse sous l'Acropole, devant un écran ou  était retransmis le quart de finale contre l'Allemagne (2-4) vendredi, se sont  éteints d'un coup, la déception se lisant sur les visages après l'élimination  de l'Euro-2012.  "Bien sûr je suis déçu" dit Evangelos Makos, 34 ans. "Mais c'était déjà une  grande chose d'arriver en quart de finale" se console ce professeur d'allemand  qui affichait clairement son choix en arborant le maillot aux couleurs de la  Grèce, floqué du numéro 7, celui de Giorgos Samaras, joueur homonyme du nouveau  Premier ministre grec nommé tout juste jeudi.

Julien Lamotte