Gomez ne voit pas de favori

Publié le , modifié le

"C'est toujours pareil avec les compétitions internationales, on aime bien évoquer des favoris. Les Pays-Bas faisaient partie de la liste, ils ont perdu deux matches et n'ont plus qu'une toute petite chance de continuer (dans le tournoi)", a déclaré l'attaquant allemand. "On voit bien que cela ne sert à rien d'en parler avant. Il y aura deux équipes en finale, peu importe ce qu'on dit maintenant", a poursuivi Gomez, qui n'exclut pas qu'un outsider se mêle à la lutte pour le titre. "Il y a des équipes très fortes et qui l'ont démontré, comme nous, comme l'Espagne. C'est toujours les mêmes qu'on cite. Mais il y a la France qu'il ne faut pas oublier, et aussi certainement l'Italie, qui veulent toutes devenir champions d'Europe", a-t-il détaillé.

.

Jerome Carrere