Benzema, Matuidi et Valbuena (équipe de France)
Benzema, Matuidi et Valbuena (équipe de France) | JEAN MARIE HERVIO / DPPI MEDIA

France-Portugal: Benzema décisif, Ronaldo bien bloqué

Publié le , modifié le

Des deux coéquipiers du Real Madrid, c’est le Français qui s’en est le mieux sorti. Auteur d’un but d’entrée et d’une passe décisive ce samedi contre le Portugal (2-1), Karim Benzema a porté son total à 25 buts en 74 sélections. Actif mais impuissant, Cristiano Ronaldo a lui été bien contenu par le secteur défensif tricolore.

Benzema a commencé la rencontre de la meilleure des façons. A l’affût dans la surface, l’attaquant madrilène a repris à bout portant un tir de Sagna repoussé par Rui Patricio pour pousser le cuir dans les filets adverses.

Benzema entreprenant

Quelques minutes plus tard, il remisait pour Evra, bien lancé dans la surface, mais l’action n’aboutissait pas. Puis il expédiait dans les nuages une reprise de volée du plat du pied pas évidente (11e). Actif, disponible durant le premier quart d’heure, l’ancien Lyonnais soufflait un peu ensuite. Jusqu’à la 29e minute où il prenait bien l’espace sur une ouverture de Griezmann avant de trop s’excentrer et d’être victime d’une motte de terre permettant le retour d’Eliseu.

Ronaldo bien contenu

Ronaldo, bien pris en début de rencontre, commençait par grimacer sur le but français. Le capitaine du Portugal se distinguait sur une accélération côté gauche puis sur une touche rapidement jouée pour Danny qui tirait au dessus. Peu servi, le buteur du Real était contraint de revenir chercher le ballon pour relancer son équipe, mais il revenait toujours en pointe, à proximité de la surface. A la demi-heure, l’ancien joueur de Manchester United a décalé Eliseu sur l’aile gauche mais le centre du latéral portugais n’a rien donné. A la 40e, Ronaldo ratait son face à face avec Mandanda mais il était en position de hors-jeu. Dans la foulée, il manquait son dribble sur Sagna dans la surface.

Mandanda détourne sa tête

La star du Real commençait la deuxième période en s’écroulant dans la surface de réparation, sans que l’arbitre ne juge bon de siffler penalty. Quelques instants plus tard, CR7 sautait plus haut que Patrice Evra pour catapulter le centre de Nani de la tête, mais Mandanda se détendait parfaitement pour détourner le cuir (51e). Il retombait ensuite dans ses travers, tentant un tir de 30 mètres alors qu’il était entouré de trois défenseurs bleus. Puis il perdait deux duels consécutifs contre Varane qui le connait bien : d’abord dans la surface puis lancé vers le but après une mauvaise relance de Mangala. A un quart d’heure de la fin, son tir du droit cadré était sorti par la main –collée au corps- de Varane, impérial. Ronaldo était remplacé juste après par Joao Mario. Il donnait son brassard à Moutinho et quittait la pelouse sous des applaudissements (nombreux) mélangés à des sifflets.

16e passe décisive pour Benzema

Benzema, de son côté, se montrait beaucoup plus discret que lors du premier acte. Après 20 minutes de ronron, l’avant-centre des Bleus récupérait un bon centre en retrait d’Evra pour décaler intelligemment Paul Pogba sur le deuxième but tricolore (2-0, 69e). Sa 16e passe décisive sous le maillot frappé du coq. Auteur de quatre buts lors des trois derniers matches de l’équipe de France, le Gone prouvait une fois de plus qu’il pouvait se montrer décisif dans un bon jour. Didier Deschamps le fera sortir à la 90e pour qu’il profite de l’ovation des spectateurs du Stade de France, conquis par sa prestation majuscule. La semaine prochaine à l’entraînement à Madrid, c’est lui qui pourra chambré son pote Cristiano.

Réactions

Karim Benzema : "On a fait un bon match face à une bonne équipe  avec de grands joueurs. On a fait une bonne entame, on s'est créé beaucoup  d'occasions dans les 20 premières minutes. Puis on a laissé des ouvertures en  fin de match, car on a lâché physiquement. (sur Ronaldo) on l'a bien pris,  parfois on était trois voire quatre sur lui. On ne lui a pas laissé d'espace.  (sur sa performance) c'est bien. Je travaille, je me sens bien. L'essentiel  c'est de toucher beaucoup de ballons, d'aider l'équipe et d'être en mouvement.  On veut gagner tous nos matches, ça sera la même chose en Arménie".

Grégory Jouin @GregoryJouin

Euro