Michel Platini - 1984
Michel Platini, auteur du premier but des Bleus en finale de l'Euro 1984 | AFP

France-Espagne : six matches dans les mémoires

Publié le , modifié le

La France rencontre l'Espagne samedi à Donetsk, dans un quart de finale où la "Roja" sera la grande favorite. Pourtant dans l'histoire de leur face-à-face la France a toujours pris l'avantage sur les Ibères en grandes compétitions. Retour.

Euro 1984 (2-0), finale

Le plus mémorable. Pour leur premier affrontement en compétition officielle, les Bleus de Michel Platini affrontent l'Espagne de Ricardo Gallego. Au Parc des Princes, les Tricolores dominent leur sujet. Le premier but est l'œuvre de Michel Platini sur coup-franc (56e). Le portier espagnol, Arconado, commet une faute de main qui restera dans les annales et qui porte depuis son nom. En toute fin de match (90e), Bellone scelle la victoire française d'un lob. La France décroche le premier titre de son histoire.

Qualification Euro 1992, (3-1)

Moins marquant, la qualification des Bleus est passée par l'Espagne en 1992. Au Parc des Princes les Français se font surprendre par Bakero (10e). C'est la seule fausse note d'une rencontre parfaitement maîtrisée. Sauzée (14e), Blanc (76e) et surtout Jean-Pierre Papin, auteur d'une reprise de volée dont il avait le secret offre à l'équipe de France un large succès. 

Qualification Euro 1992, (1-2)

Le match débute sous les meilleurs auspices pour les Bleus. En 15 minutes, Luis Fernandez et Jean-Pierre Papin assurent la victoire des Bleus. La réduction du score d'Abelardo ne change rien à la donne. A cette époque, la domination française sur l'Espagne, encore une nation mineure du football, est totale.

Euro 1996 (1-1), match de groupe

Le seul match nul entre les deux formations à ce jour en compétition officielle. En Angleterre, les Bleus d'Aimé Jacquet retrouvent l'Espagne devant les 35 000 spectateurs de l'Elland Road. Longtemps, les coéquipiers de Laurent Blanc ont cru tenir la victoire grâce à l'ouverture du score de Youri  Djorkaeff (48e). Mais un but assassin de José Luis Caminero (85e) viendra offrir un point à l'Espagne. La France sera finalement éliminée par la République Tchèque en demi-finale.

Euro 2000 (2-1), quart de finale

La France est en route pour son doublé mondial-euro. Sur sa route, elle rencontre l'Espagne en quart de finale. Après un début de match compliqué, les Bleus trouvent la faille grâce à Zinedine Zidane d'un coup-franc d'anthologie. La réduction du score pour la Roja viendra sur pénalty. Heureusement, Youri Djorkaeff, le "Snake" est là pour sauver la patrie. Quatre minutes plus tard, il offre la victoire aux siens d'une splendide frappe dans la lucarne. La France file en demie.

Coupe du monde 2006 (3-1), huitième de finale

Le dernier en date. En Allemagne, la France est annoncée perdante par tous les bookmakers. La "génération Zidane" est dite sur le déclin, vieillissante, et doit se préparer à la "fessée" de la Roja. Le début de la rencontre tend à confirmer cette tendance. Dès la 27e minute, David Villa ouvre la marque sur pénalty. La fin de l'histoire ? Non, le groupe se révolte. Ribéry trouve la faille à la 40e. En fin de rencontre, Patrick Vieira, homme du match, et Zidane alourdissent la marque. (3-1), la France s'inclinera en finale face à l'Italie. 

Euro 2012, quart de finale

En six rencontres, la France ne s'est jamais inclinée face à l'Espagne (5 victoires et 1 nul). Pourtant, cette fois encore, la série semble être arrivée à son terme. L'Espagne a pris son envol depuis ce huitième de finale en 2006. Champions d'Europe puis champions du monde, l'Espagne règne sur le football planétaire depuis quatre ans. Elle reste en lice pour un triplé inédit. Reste que la France est sa bête noire en grandes compétitions. Pour l'anecdote, la France reste même la dernière nation à avoir battu la "Roja" en compétition officielle. La statistique tiendra-t-elle encore samedi soir ?