Mikel Arteta
Le Gunner Mikel Arteta | AFP - IAN KINGTON

Fin de série noire pour Chelsea et Arsenal

Publié le , modifié le

Après quatre nuls et trois défaites en Premier League et une élimination en Ligue des Champions cette semaine, Chelsea a renoué avec la victoire en allant battre Sunderland (3-1). Un doublé de Torres (dont un penalty) et un but de Mata ont ainsi offert la 1ère victoire à Rafael Benitez en championnat. Avec deux pénalties d'Arteta, Arsenal a aussi mis fin à une série noire, puisque l'équipe d'Arsène Wenger avait gagné un seul des six derniers matches en Angleterre.

C'est le jour des gens heureux. Cela faisait bien longtemps qu'Arsène Wenger et Rafael Benitez n'avaient pas souri en championnat. Certes, l'Espagnol n'est pas là depuis longtemps, et le Français avait tout de même gagné son ticket pour les 8e de finale de Ligue des Champions. Mais outre-Manche, Chelsea et Arsenal n'ont pas le droit d'enchaîner les résultats négatifs. En ce samedi, ils ont renoué avec la victoire. "Je suis fier de notre victoire car notre état d'esprit avait été mis en doute après notre mauvaise performance de la semaine dernière (contre Swansea 0-2)", soulignait Arsène Wenger à l'issue de la victoire des siens sur West Bromwich (2-0). 

Lors des quatre derniers matches (toutes compétitions confondues), les Gunners n'avaient pas gagné une seule fois. En championnat, ils ne l'avaient fait qu'une fois lors des six dernières journées. Relégués en 10e position avant ce week-end, ils ont en plus réalisé une excellente affaire en battant West Bromwich (2-0), qui occupait la 5e place, pour revenir sur les talons de leurs vaincus du jour. 

Trois points mais pas encore de confiance

Malgré une domination constante, leur performance n'aura probablement pas complètement rassuré les supporteurs, dont la grogne s'était amplifiée ces dernières semaines. Le club était en effet dixième avant d'affronter "West Brom", soit son plus mauvais classement à cette époque de l'année depuis le début de l'ère Wenger il y a seize ans. Il a fallu un petit coup de pouce arbitral pour qu'Arsenal ouvre la marque à la 26e minute après une faute simulée par Cazorla, par ailleurs le meilleur homme du match, une nouvelle fois. Le second penalty transformé par Arteta à la 64e minute ne faisait lui aucun doute, Oxlade-Chamberlain ayant été fauché dans la surface alors qu'il partait au but. Mais entre-temps, l'arbitre avait oublié de siffler une main flagrante de Mertesacker sur un ballon haut peu avant la pause. "L'aspect négatif du jour c'est que nous n'avons pas su concrétiser toutes nos occasions, mais nous en avons créées beaucoup", soulignait le technicien français. "Nous avons bien joué dans l'ensemble. Nous avons peut-être été un peu chanceux sur le premier pénalty. Nous avons eu beaucoup d'occasions, nous avons fait notre travail. Nous étions un peu nerveux, ça s'est vu sur nos occasions. Nous devions absolument gagner ce match et nous l'avons fait. S'il n'y avait pas pénalty (sur Cazorla), j'en suis désolé, mais j'ai parlé avec Santi et il m'a dit qu'il y avait eu contact."

A Chelsea, il n'est pas encore certain que Benitez ait gagné les faveurs des supporteurs. Mais il a pour la première fois empoché une victoire avec sa nouvelle équipe en championnat. Et le technicien espagnol a été sauvé par ses compatriotes, Fernando Torres et Juan Mata. Le premier, souvent critiqué pour son rendement jugé trop faible, a marqué deux fois en première période (11e, 45e+3), la deuxième fois sur penalty, et est même passé tout près du triplé.
Son compatriote Juan Mata a enfoncé le clou à la 49e minute, si bien que le seul et unique but de Sunderland, signé Adam Johnson à la 66e minute, n'a pas changé grand-chose au résultat final. Depuis son arrivée sur le banc londonien, fin novembre, Rafael Benitez avait assisté à deux matches nuls et à une défaite de ses joueurs en championnat. Et il n'avait pas pu empêcher une élimination prématurée en Ligue des champions. Avec 29 points, les Blues, troisièmes, sont revenus à quatre points de Manchester City, à la veille du choc de Manchester.