portrait duchaussoy FFF 2010
Fernand Duchaussoy | AFP - GUAY

FFF : Deficit confirmé, Etats généraux annoncés

Publié le , modifié le

Le Conseil Fédéral de la Fédération française de football a eu bien du travail vendredi. Si aucune démission n'a été annoncée, l'assemblée a officialisé la tenue d'Etats Généraux les 28 et 29 octobre prochains. Il s'agira de faire émerger toutes les bonnes idées qui aideront le foot français à sortir de la crise. Elle n'est pas que sportive puisque la FFF a confirmé un déficit de 1,36 millions d'euros lors des comptes de l'exercice 2009-2010.

"Lors de l'Assemblée Générale de juin 2009 à Reims, le budget prévisionnel  était construit sur un déficit d'exploitation de 2,9 millions d'euros, a expliqué Bernard Desumer, le trésorier de la FFF. Un certain nombre d'événements  et la rigueur dont nous avons fait preuve nous ont permis de faire beaucoup  mieux que le résultat prévisionnel que nous avions envisagé. Mais cet exercice  2009-10 aurait été d'excellente facture s'il ne s'était pas déroulé un incident  gravissime en Afrique du Sud le 20 juin (grève des joueurs de l'équipe de  France, ndlr). Cela n'a pas que causé un préjudice d'image et moral mais aussi un  préjudice financier car un certain nombre de nos partenaires nous ont fait part  de leur mécontentement, a ajouté le dirigeant. Et nous avons négocié avec nos  partenaires la réparation du préjudice subi, qui s'élève à 4,5 millions d'euros.  Donc, les comptes laissent apparaître une perte de 1,36 million d'euros."

Les recettes se sont élevées à 199 millions d'euros, en baisse de 12,7  millions (-6%), et les dépenses à 200,4 millions d'euros. La campagne de la Coupe du monde a permis de dégager un résultat positif de  600.0000 euros. Le non-versement des primes aux 23 joueurs et à l'encadrement  technique des Bleus en Afrique du Sud a représenté une économie de 2 millions  d'euros pour la FFF. En revanche, le dossier de candidature pour l'organisation de l'Euro-2016 a  entraîné une dépense de 2 millions d'euros et l'indemnité versée à la société de  marketing Sportfive, après la fin du contrat le 30 juin, s'élève à 2,4 millions  d'euros. "Pour nous, ce n'est pas un problème de présenter un budget en déficit car  notre objectif n'est pas financier mais d'assurer le développement du football,  a précisé M. Desumer. Dans le budget global de la Fédération, l'aide au football  amateur représente 40 millions d'euros donc on avait largement la possibilité de présenter un budget excédentaire, il aurait suffi de puiser dans l'aide au  football amateur, ce que nous n'avons pas voulu faire."

Il ne fallait pas se fâcher contre le monde amateur, déjà fort remonté contre les instances nationales. Les démissions annoncées ici ou là n'ont finalement pas eu lieu. A la place, le Conseil fédéral a fixé aux 28 et 29 octobre les dates des Etats Généraux du football français et dévoilé la composition du comité de pilotage qui comprendra les représentants de toutes les instances et familles du football français. "Les dates ont été fixées aux 28 et 29 octobre au matin, donc sur une journée et demie, a déclaré le président par intérim de la FFF M. Duchaussoy. Nous allons faire participer tous les présidents des instances et des familles du football, tous ceux qui ont des réflexions à apporter sur les trois thèmes au menu: la modernisation des structures du football français, la compétitivité économique du football français, le rôle citoyen et social du football français. L'objectif sera d'en sortir un certain nombre de propositions et de  modifications (des statuts de la FFF, ndlr) qui seront votées le 18 décembre",  lors de l'Assemblée Fédérale. Qui a une bonne idée ?