L'arbitre a joué un rôle majeur lors de Chelsea - Manchester Utd
L'arbitre a joué un rôle majeur lors de Chelsea - Manchester Utd | ADRIAN DENNIS / AFP

Everton et Liverpool dos à dos

Publié le , modifié le

Le choc de la Premier League (10e journée) a souri à Manchester Utd en déplacement à Chelsea. Les Red Devils ont rapidement mené 2-0 mais les Blues sont parvenus à égaliser 2-2. L'arbitre s'en est mêlé en excluant à tort Torres et en accordant un but hors-jeu au Mancunien Chicharito. Le derby Everton-Liverpool a été animé mais n'a pas connu de vainqueur. Quatre buts en première mi-temps mais des regrets pour les Reds qui menaient 2-0 sur la pelouse de leur voisin.

Ce devait être une fête et ça l'a été pendant une bonne heure. Malheureusement, l'arbitre a tout gâché en jouant un rôle majeur dans le résultat du match entre Chelsea et MU. Les Bleues avaient produit un effort intense en revenant de 0-2 à 2-2. Quand on sait que, sur 281 cas, les Mancuniens n'ont jamais perdu en menant 2-0, un exploit historique était à la portée des Londoniens. Après douze minutes, ils n'en menaient pas large. David Luiz avait marqué contre son camp sur une frappe de Van Persie repoussée par le poteau sur sa cuisse (4e). Sur un nouveau débordement, Van Persie n'avait pas besoin d'aide pour doubler la marque et faire taire Stamford Bridge. Au courage, Chelsea se lançait à l'assaut du but de De Gea. Plusieurs fois décisif, le portier mancunien ne pouvait rien sur le coup franc génial de Mata (44e). "C'était le match le plus difficile que nous avons disputé depuis le début de la saison et nous étions plutôt heureux d'être à 2-1 à la mi-temps", confirmait le défenseur de United Jonny Evans.

Relancés, les Blues revenaient à hauteur des Red Devils grâce à Ramires (53e). Tous les espoirs étaient permis. Dix minutes plus tard, ce n'était plus la même musique quand Ivanovic séchait Van Persie en position de dernier défenseur. Le carton rouge était logique. Celui de Mark Clattenburg à l'encontre de Fernando Torres l'était beaucoup moins six minutes plus tard. Accrochage sur un dribble, l'arbitre voyait une simulation et envoyait l'attaquant espagnol aux vestiaires. Pas simplement sévère mais injuste. Les Blues tentaient de rester dangereux mais subissaient une deuxième erreur de jugement quand Chicharito marquait alors qu'il était en position de hors-jeu sur le tir de Van Persie (75e). C'en était trop pour le leader du championnat et le ton montait sur les bancs. A onze contre neuf, MU avait beau jeu de gérer son avance et empochait un succès précieux dans la course au titre. Les Blues perdent gros. Ils s'inclinent pour la première fois de la saison en championnat (la deuxième fois cette semaine après un revers 2-1 à Donetsk, ndlr) et voient revenir les Red Devils à un point derrière.

Pas de vainqueur dans le "Merseytico"

Le derby de la Mersey est en général toujours un exemple d'intensité, de combativité et souvent plein de buts. On a retrouvé tous ces ingrédients dimanche entre Everton et Liverpool, notamment au cours d'une incroyable première mi-temps. Car au bout de 35 minutes, le score était déjà de 2 buts partout entre les deux voisins honnis dans un stade chauffé à blanc. Cette première demie heure a en effet offert un spectacle à couper le souffle, allant d'un but à l'autre. Ce sont les Reds qui ont commencé le match idéalement. Dominateurs, séduisants, ils ont inscrit deux buts lors des vingt premières minutes grâce à Luis Suarez, plus qu'aidé par Baines sur le premier (0-1, 14), et de la tête (0-2, 20). L'attaquant uruguayen, sifflé des qu'il avait le ballon, a été intenable du début à la fin du match.

Mais Everton a déjà prouvé cette saison sa force de caractère et sa capacité à revenir dans un match mal embarqué. Quinze minutes après le 2e but de Liverpool, les Blues avaient déjà recollé au score. Osman (1-2, 23) a profité d'un mauvais renvoi de la défense adverse puis Naismith (2-2, 35) de son apathie sur un centre de Fellaini.
La seconde période a été rythmée et animée avec des situations dangereuses de chaque coté mais finalement peu d'occasions franches, comme celle de Sterling (49) qui a rendu fou Suarez seul au centre. Jusqu'à la dernière seconde. Suarez a ainsi cru avoir inscrit un triplé, de près après une remise de la tête de Coates mais l'arbitre a injustement refusé le but qui aurait donné la victoire à Liverpool.

Tottenham s'en sort à Southampton

 Tottenham, sans son gardien français Hugo  Lloris une fois de plus sur le banc des remplaçants, s'est imposé sans  convaincre à Southampton (2-1) malgré une excellente première mi-temps et revient à  la quatrième place du classement.  Deux buts de Gareth Bale (15e) et Clint Dempsey (39e) au cours d'une première  période bien maîtrisée leur ont permis de remporter la rencontre mais non sans  plusieurs frayeurs après la pause.  Jay Rodriguez a ainsi réduit le score (1-2, 65e) avant que la pression des  Saints ne s'intensifie. Mais Tottenham a tenu pour remporter une précieuse  victoire.

Réactions

Alex Ferguson (manager de Manchester United): "Ils disent que le but vainqueur est hors jeu et c'est le seul coup de chance que nous avons eu. Nous avons très bien commencé le match mais ce fut plus dur ensuite et j'avais vraiment hâte que la mi-temps arrive. Ils ont égalisé juste après la pause et après ça, on a vraiment élevé notre niveau de jeu. A 11 contre 11, le match aurait pu basculer des deux cotés. L'exclusion d'Ivanovic a été un moment clé pour nous. Pour celle de Torres, Jonny (Evans) l'a touché un peu mais il n'avait pas a tomber. Il aurait pu continuer et marquer. Il avait déjà été averti donc c'est de sa faute."

Roberto Di Matteo (manager de Chelsea): "Les décisions clés qui ont influencé le cours du match sont l'exclusion de Torres et le 3e but qui est hors jeu. Pour Torres, il met le ballon entre les jambes de Evans qui le tacle sur le tibia. C'est une faute pour nous et peut-être même un carton rouge pour Evans car Torres part au but. J'étais choqué car je croyais que le coup franc était pour nous. Toutes les décisions ont été en faveur de United et c'est pour cela que nous sommes très mécontents. L'arbitre va réaliser qu'il a fait des erreurs. On a mal débuté le match mais on est bien revenu. Sans le carton rouge de Torres, on aurait conservé le match nul. On ne méritait pas de perdre."