Platini Michel portrait
Michel Platini président de l'UEFA | AFP - Fabrice Coffrini

Euro-2020 : Platini prêt à voter pour la Turquie

Publié le , modifié le

Michel Platini, président de l'UEFA, a indiqué à Istanbul devant la presse, qu'il voterait pour la Turquie dans l'optique de l'Euro-2020, si ce pays n'a pas obtenu les Jeux Olympiques. En marge du 36e Congrès de l'UEFA qui se tient là-bas, il a ajouté que "le dossier turc est fort. Il faut que la Turquie ait l'Euro". Quelques minutes avant, le Premier ministre turc avait annoncé la construction prochaine de "18 nouveaux stades".

Les relations refroidies entre la France et la Turquie, la victoire du dossier français aux dépens de la Turquie pour l'Euro-2016, la tenue du Congrès de l'UEFA à Istanbul... Les raisons étaient nombreuses pour que Michel Platini, président de l'UEFA, soit d'humeur généreuse face à la presse. Mais il n'avait pas l'habitude de prendre parti de façon aussi claire. "La Turquie avait un dossier fort pour 2016 (attribué à la France) il sera encore plus fort en 2020, le seul petit problème, c'est qu'Istanbul sera candidat pour les JO et l'Euro, c'est peut être un peu beaucoup, mais si Istanbul n'a pas les JO, je voterai pour la Turquie", a-t-il déclaré avant d'ajouter de manière plus lapidaire: "Sincèrement, si Istanbul obtient l'organisation des JO, je ne voterai pas pour la Turquie car il est impossible qu'une ville accueille le même mois les JO et l'Euro". Et de conclure: "La dernière fois, je n'ai pas voté (car la France était candidate, NDLR), mais pour 2020 je voterai, le dossier turc est fort, il faut que la Turquie ait l'Euro".

Le discours du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a certainement également compté dans cette sortie médiatique de l'ancien N.10. Vantant les mérites de son pays, il avait annoncé la construction prochaine de "18 nouveaux stades" et que "nous rattrapons nos retards en termes d'infrastructures. La population de Turquie est jeune, la moitié a moins de 30 ans, la Turquie a un grand potentiel sur le plan économique et sportif. La Turquie est un pays où l'on adore le foot, où il y a d'innombrables supporters."

En soutenant comme cela la candidature de la Turquie, Michel Platini ne se place-t-il pas en situation d'être critiqué par les autres prétendants ? Les 53 pays composant l'UEFA ne sont appelés à déposer leurs candidatures qu'à partir de lundi, jusqu'au 15 mai. Pour le moment, rien n'est encore officiel. Si une seule "expression d'intérêt" est reçue, l'UEFA lancera le processus de désignation en demandant toutes les garanties nécessaires pour confirmer l'hôte du tournoi. S'il y a plusieurs pays déclarant leur "intérêt", l'UEFA lancera alors le processus de candidatures avec une période de 18 mois pour élaborer des dossiers en bonne forme. La désignation du ou des pays hôtes (dans le cas d'une organisation conjointe) aurait alors lieu fin 2013, début 2014.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze