Deschamps

Euro 2020 : Les Bleus premiers de leur groupe donc têtes de série ? C'est un peu plus compliqué

Publié le , modifié le

En s’imposant en Albanie, l’équipe de France termine sa campagne de qualifications pour l’Euro 2020 à la première place du groupe C. De quoi assurer à Didier Deschamps et ses joueurs un statut de tête de série lors du tirage au sort le 30 novembre prochain à Bucarest ? C’est un peu plus compliqué que cela…

Champions du monde en titre, deuxièmes du classement Fifa et premiers de leur groupe de qualifications… A première vue, il semble peu probable de voir le statut de tête de série échapper aux Bleus lors du prochain tirage au sort de l’Euro le 30 novembre prochain. Et pourtant. S’ils ont rempli leur part du contrat en dominant l’Albanie ce dimanche pour sécuriser la première place du groupe C, Didier Deschamps et ses joueurs devront croiser les doigts et attendre mardi et la dernière journée de ces éliminatoires pour espérer être présents dans le chapeau 1.

à voir aussi Qualifications Euro 2020 : la France maîtrise l'Albanie pour la centième de Didier Deschamps Qualifications Euro 2020 : la France maîtrise l'Albanie pour la centième de Didier Deschamps

Car contrairement au Mondial, qui privilégie le classement Fifa pour répartir les sélections dans les différents pots, la formule de cet Euro 2020 explosé à travers l'Europe et où de nombreux pays hôtes sont déjà assurés de leur groupe (afin de leur permettre de disputer au moins deux matches à domicile) se base seulement sur la campagne de qualifications pour déterminer les six équipes qui auront droit au costume de tête de série. Et à ce petit jeu-là, les Bleus sont loin de mener la danse.

• Classement provisoire des premiers de groupe

1. Angleterre – 21 pts
2. Belgique – 21 pts (-1 match)
3. Italie – 21 pts (-1)
4. Ukraine – 20 pts
5. France – 19 pts*
6. Allemagne – 18 pts (-1)
7. Espagne – 17 pts (-1)
8. Croatie - 17 pts
9. Pologne – 16 pts (-1)
10. Danemark – 15 pts (-1)

*La France ne compte que 19 points car elle est placée dans un groupe de 6 alors que d’autres premiers sont dans un groupe de 5. Les points glanés contre le dernier d'un groupe de six équipes sont donc retranchés pour des raisons d'équité.

En bonne position à l’heure actuelle pour faire partie des six heureux gagnants, la France n'est pas en position de force puisqu'elle devra donc compter sur une contre-performance de l’Allemagne (face à l’Irlande du Nord), de l’Espagne (contre la Roumanie) et de la Pologne (qui affrontera la Slovénie) pour espérer rester dans le top 6. S'ils n'ont finalement pas eu d'incidence sur la première place de ce groupe C, les cinq points lâchés face à la Turquie (défaite 2-0 à Konya, nul 1-1 au Stade de France) pourraient donc coûter cher au moment du bilan.