Chris Coleman, le sélectionneur du Pays de Galles
Le sélectionneur du Pays de Galles Chris Coleman | AFP - PAUL ELLIS

Euro 2016 - Portugal-Pays de Galles - Chris Coleman : "Je suis extrêmement fier"

Publié le , modifié le

"Je suis extrêmement fier de ce que les joueurs ont fait", a assuré le sélectionneur du pays de Galles Chris Coleman, malgré l'élimination de son équipe en demi-finale de l'Euro-2016, stade de la compétition jamais atteint par les Gallois dans leur histoire.

Ce match vous laisse-t-il des regrets?
Chris Coleman
: "Je savais que le premier but serait crucial. Lors de la première période, le match a été plutôt serré, il n'y avait pas vraiment de grande différence entre les deux équipes. Mais on n'a jamais su trouver notre rythme quand on avait le ballon, et il faut rendre hommage au Portugal car il a très bien défendu, a concédé peu d'espaces. On a peiné à ouvrir le jeu. On a eu un manque de concentration pendant 5 minutes et on sait que quand cela se produit à ce niveau de la compétition face à une équipe comme le Portugal, ça peut se payer cher. Félicitations au Portugal et j'espère qu'ils vont remporter la finale."

Lire aussi : Ronaldo envoie le Portugal en finale

Que pouvez-vous nous dire de la prestation de Gareth Bale?
C C
: "Bale est un être humain comme les autres joueurs, il a tout donné pour qu'on revienne dans le match. Parfois on n'obtient pas forcément ce qu'on mérite par notre style de jeu, et parfois il faut regarder l'adversaire et avouer qu'il a très bien joué. J'ai du mal à dire qu'on aurait pu donner plus, je pense qu'ils ont tout donné sur le terrain, on n'a pas été a la hauteur, ce ne sera pas la dernière fois que ça arrive mais ce serait tout à fait ridicule de critiquer, les joueurs, je pense qu'ils ont été magnifiques."

Quel bilan faites-vous du parcours de votre équipe?
C C
: "Je suis extrêmement fier de ce que les joueurs ont fait, j'ai vraiment du mal à m'exprimer par rapport à leur prestation, ç'a été un vrai exploit d'arriver en demi-finale, d'être présent à chaque match. Le seul qu'on a pas su maîtriser c'était contre l'Angleterre, où on a peiné à montrer notre identité. Tout ce que tu peux demander c'est de tout donner, après on gagne ou on perd, mais ce soir on a tout donné, c'est à notre tout de perdre mais la fin de ce tournoi n'est pas la fin d'un cycle. Ce match était un défi qu'on a pas su relever mais on a déjà réussi à en relever précédemment, c'est une expérience incroyable même si on voulait encore rester. Ç'a été complètement différent de ce qu'on avait imaginé, il n'y a pas que la préparation des matches mais aussi d'autres éléments, on a passé six ou sept semaines ensemble à garder cet état d'esprit très positif. Peut-être qu'on a fait un match de trop, mais je leur ai dit à quel point j'étais fier d'eux, et quand ils auront du temps pour réfléchir à ce qu'ils ont fait ils seront aussi très fiers d'eux."

Comment voyez-vous la suite des événements?
C C
: "Il faut garder cette envie pour la prochaine campagne de qualification, montrer la même envie que lors des 3, 4 dernières années. Je suis très fier de cette équipe, je suis très fier car je sais les sacrifices qu'ils ont fait. Ils vont revenir à Cardiff où je pense qu'il y aura un bon accueil et je pense qu'ils le méritent. (...) Il y avait une sorte d'obstacle psychologique parce que la dernière fois qu'on s'était qualifié pour un tournoi c'était il y a longtemps, on a vécu une expérience exceptionnelle et on va tout faire pour retrouver ça. Maintenant, le seul obstacle qu'on peut avoir c'est nous-mêmes, je pense qu'on est suffisamment bons mais il faut garder la même envie pour se qualifier la Coupe du monde."

AFP