Des supporteurs de la Croatie
Des supporteurs de la Croatie | UWE ANSPACH / DPA

Euro 2016: l'UEFA poursuit Croatie et Turquie pour des incidents en tribunes

Publié le , modifié le

Les fédérations de Croatie et Turquie connaîtront lundi les sanctions de l'UEFA qui les poursuit pour les incidents causés vendredi par certains de leurs fans dans les stades de l'Euro 2016 à Saint-Etienne et à Nice, a indiqué ce samedi l'instance européenne du football. La Croatie est poursuivie pour usage de fumigènes, jets de projectiles, troubles en tribunes et comportement raciste de certains de ses supporters à Saint-Etienne. La Turquie est visée pour usage de fumigènes, lancer de projectiles et invasion du terrain à Nice.

Dans un cas similaire, l'UEFA a infligé une suspension avec sursis de l'Euro à la Russie. L'instance européenne du football gère les incidents qui surviennent dans les enceintes sportives, tandis que les événements à l'extérieur relèvent des autorités du pays hôte. 

"Des terroristes du sport"

Le match République tchèque-Croatie (2-2) à Saint-Etienne avait été interrompu quatre minutes en fin de match. Alors que la Croatie menait 2-1 et était à ce moment qualifiée pour les huitièmes de finale, plusieurs fumigènes ont été lancés sur la pelouse par des fans croates. Un pétard a explosé tout près d'un stadier, visiblement choqué par la détonation et une bagarre a éclaté dans un coin de tribunes croate. A la reprise du match, les Tchèques ont égalisé sur penalty, repoussant à plus tard une éventuelle qualification des Croates en huitièmes de finale. 

"Ce ne sont pas des supporters, mais des terroristes du sport", a enragé le sélectionneur croate Ante Cacic. Les incidents ont été moins graves à Nice au coup de sifflet final d'Espagne-Turquie (3-0), avec des fumigènes allumés et des petits pétards lancés depuis la tribune des supporters turcs.

AFP