Allemagne Italie
Allemands et Italiens lors de leur dernière confrontation en mars | TOBIAS HASE / DPA

Euro 2016 : les quarts de finale à la loupe

Publié le , modifié le

Les huitièmes de finale de l'Euro ont livré leur verdict. Après cette dernière soirée riche en rebondissements, on connaît désormais le nom de tous les quarts de finaliste : Pologne, Portugal, Pays de Galles, Belgique, France, Allemagne, Italie et Islande. A trois jours du premier quart de finale (Pologne-Portugal, jeudi à 21h à Marseille), c'est le moment de faire le point sur les quatre affiches qui nous attendent, plus ou moins indécises. L'étau se resserre.

Pologne - Portugal (jeudi 30 juin, 21h, Marseille)

Au terme d'un long suspens, la Pologne s'est débarrassée de la Suisse aux tirs aux buts en huitièmes de finale (1-1, 5-4 t.a.b). Et si les trente minutes de prolongation pourraient peser lourd dans les jambes des hommes de Adam Nawalka, il en est de même pour les Portugais qui on dû attendre un but de Ricardo Quaresma à la 116e minute pour mettre dehors la Croatie (0-1 a.p.) dans un match assez ennuyeux. Assez décevants jusqu'à présent, Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers n'ont pour l'instant pas confirmé leur position d'outsider. Mais un coup d'éclat de leur Ballon d'Or peut tout débloquer.

Pays de Galles - Belgique (vendredi 1er juillet, 21h, Lille)

Ces deux là on l'habitude de se croiser. Dans le même groupe de qualifications pour l'Euro 2016 et la Coupe du monde 2014, le Pays de Galles et la Belgique se retrouvent à nouveau en quart de finale de la compétition. Après une entrée un peu manquée avec une défaite contre l'Italie (2-0), la Belgique est montée en puissance et a démontré toutes ses qualités en huitième contre la Hongrie (4-0). Les Gallois, eux, ont plus peiné à se défaire de l'Irlande du Nord (1-0) mais peuvent compter sur Gareth Bale pour faire douter les Diables Rouges et les amener loin dans leur premier tournoi international depuis 1958.

Allemagne - Italie (samedi 2 juillet, 21h, Bordeaux)

C'est le choc de ces quarts de finale. L'Allemagne championne du monde retrouve l'Italie, tombeuse de l'Espagne double tenante du titre (2-0). Favorite de la compétition depuis le début, la Mannschaft n'a pour l'instant connu aucun accroc et a confirmé sa bonne forme avec sa victoire en huitièmes contre la Slovaquie (3-0). Solide en phase de poule, l'Italie s'est, elle, payée le luxe de sortir l'Espagne (2-0) et se présente en quart de finale avec une jauge de confiance au maximum. Et si il y a quelques mois l'Allemagne avait balayé l'Italie en match amical (4-1), samedi c'est un tout autre match qui s'annonce.

France - Islande (dimanche 3 juillet, 21h, Saint-Denis)

On attendait un évident France-Angleterre mais ce sont finalement de valeureux Vikings qui se dresseront devant les Bleus dimanche soir. Vainqueurs surprises de l'Angleterre (2-1), les Islandais, petits poucets de la compétition, ont des arguments à faire valoir et pourraient gêner la défense française notamment dans le jeu aérien. Cette dernière n'a d'ailleurs toujours pas rassuré après le huitième de finale face à l'Irlande (2-1) et sera forcément remaniée puisque Adil Rami a écopé d'un deuxième carton jaune depuis le début de la compétition synonyme de suspension au prochain match. Face à son public, la France est forcément favorite mais attention à ne pas prendre à la légère cet invité surprise qui se verrait bien jouer un mauvais tour au pays hôte.