Gareth Bale (à gauche) et les joueurs du pays de Galles se félicitent après l'ouverture du score face à l'Irlande du Nord, lors de l'Euro 2016.
Gareth Bale (à gauche) et les joueurs du pays de Galles se félicitent après l'ouverture du score face à l'Irlande du Nord, lors de l'Euro 2016. | AFP

Euro 2016 : le Pays de Galles en quart de finale après sa victoire contre l'Irlande du Nord

Publié le , modifié le

Le Pays de Galles s'est qualifié pour les quarts de finale de l'Euro grâce à sa victoire contre l'Irlande du Nord (1-0). Le défenseur nord-irlandais McAuley a inscrit l'unique but de la rencontre, contre-son-camp (75e).

L'aventure continue pour le Pays de Galles ! Le pays au dragon rouge a battu l'Irlande du Nord (1-0) en huitième de finale de l'Euro 2016. Si les deux équipes ont dans leurs rangs de nombreux joueurs de Premier League, cette rencontre avait plutôt des allures de deuxième division anglaise. Un match fermé, fait de longs coups de pied et de duels rugueux. Il ne manquait que la boue et la pluie d'un lundi soir à Sheffield. La situation ne s'est pas dévérouillée sur une magnifique action en une touche de balle, un coup franc enroulé pleine lucarne mais sur un but contre-son-camp de Gareth McAuley (75e). Le défenseur a été obligé de plonger vers son but pour empêcher le centre de Gareth Bale, depuis le côté gauche, d'atteindre Hal Robson-Kanu. Les lois de la physique étant ce qu'elles sont, le ballon, détourné du pied, est allé tromper le gardien nord-irlandais. 

Le Pays de Galles, une belle première

En atteignant les quarts, les Gallois égalent leur meilleure performance lors d'une compétition majeure. Lors de la Coupe du monde 1958, le Pays de Galles avait terminé son parcours suédois face au Brésil, futur vainqueur. A l'Euro, où les Gallois sont néophytes, chaque match est un nouveau record. Et celui-là, ils sont allés le chercher le couteau entre les dents. Les Nord-Irlandais ont dominé le début de rencontre avant de se regrouper dans leur surface. Ils auraient même pu prendre l'avantage rapidement, si Stuart Dallas n'avait pas buté sur le gardien gallois Wayne Hennessey (11e). Les Gallois ont ensuite pris le temps de doucement percer le blindage britannique. "On savait que ça allait être très difficile, comment ils allaient jouer", a déclaré la star galloise Gareth Bale. "Ils ont rendu le match compliqué. On savait qu'on devait garder la balle et qu'on pourrait avoir à un moment une action de qualité. On a marqué un but, ça suffit."

Douche froide pour Will Grigg

Les Nord-Irlandais auront pu compter tout le long du match, comme pendant le reste de l'Euro, sur le soutien indéfectible de leurs supporters. Ceux-ci auront sans doute un regret, outre l'élimination. Will Grigg, l'attaquant de Wigan (28 buts en troisième division anglaise) et héros d'une reprise de Freed From Desire, n'a pas disputé une seule minute dans cet Euro. Il était en feu, il a chauffé le banc. 

Le Pays de Galles affrontera le vainqueur du match entre la Hongrie et la Belgique, prévu dimanche à 21h. 

Hugo Monier @hgo_mon

Euro