tomas necid republique tcheque croatie
Le Tchèque Tomas Necid marque le penalty de l'égalisation contre la Croatie. | jeff pachoud / AFP

Euro 2016 : la Croatie perd deux points contre la République Tchèque

Publié le , modifié le

La République Tchèque a obtenu un match nul inespéré contre la Croatie (2-2), vendredi à Geoffroy-Guichard. Les Croates, devant grâce à deux buts d'Ivan Perisic (37e) et Ivan Rakitic (59e) ont concédé deux buts dans les 20 dernières minutes. Milan Skoda a réduit l'écart (76e) avant l'égalisation de Tomas Necid sur penalty (94e). Le match a été interrompu quelques minutes suite à des jets de fumigènes sur la pelouse.

Ce soir, les Croates se coucheront avec des regrets. Alors qu’ils menaient 2-0 (Perisic 37e, Rakitic 59e), ils ont vu la République Tchèque les rattraper (Skoda 76e, Necid 94e). A quinze minutes près, un temps plutôt long en football il est vrai, la Croatie livrait la prestation la plus aboutie de l'Euro. Une maîtrise technique, physique et tactique qui nous obligeait à poser une question : "Et si la meilleure équipe de ce championnat d’Europe ne jouait pas avec le blanc teuton, le rouge ibère ou le bleu gaulois mais plutôt dans un maillot à damiers du plus bel effet ?" Mais les derniers instants ont coûté cher aux Croates. La Croatie prend malgré tout la tête du groupe D avec 4 points, en attendant le match de l’Espagne contre la Turquie à 21h.

Ivan le Terrible

Pourtant, pendant la majeure partie du match, les Vatreni (Flamboyants) semblaient intouchables. Si la Croatie est un ciel étoilé, deux astres brillent particulièrement. Le premier, c’est une habitude. Luka Modric, monstre de gestion du ballon, rayonne toute l’année dans le milieu de terrain du Real Madrid, même s’il est au service de la BBC (Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo). Le second, Ivan Rakitic est lui réduit à un rôle trop souvent mineur dans le milieu barcelonais. Loin du but, loin du cœur. Avec la Croatie, il évolue quasiment derrière l’attaquant, plus libre et donc plus impressionnant. Contre la République Tchèque, il a réussi cinq dribbles, trois de plus que tout autre joueur, et marqué le but du 2-0 d'un joli ballon piqué sur un service de Brozovic. Outre ces deux joueurs, il faut également souligner la performance d’un autre Ivan, Perisic. Le milieu offensif de l’Inter a inscrit le premier but de la rencontre après un raid solitaire de 25 mètres conclu par une frappe croisée du gauche dans la surface.

Une interruption et une égalisation

Mais les ennuis ont commencé à la 76e. Quand Milan Skoda a dominé le défenseur Corluka de la tête pour reprendre une merveille de centre du tout aussi merveilleux Tomas Rosicky. Puis une interruption de plusieurs minutes provoquées par des jets de fumigènes sur le pelouse des supporters croates. Le but ? Obliger l’UEFA à imposer une amende à la fédération croate, en conflit ouvert avec ses supporters. Mais cet instant de pause a peut-être contribué à sortir les Croates du match. A la reprise, Domagoj Vida a concédé un penalty rappelant celui de Thiago Silva contre Chelsea. Un smash de volley-ball dans sa surface, un coup de sifflet, une égalisation de Tomas Necid. La sortie prématurée de Modric (62e), après avoir ressenti une douleur aux adducteurs, a sans doute aussi pesé dans la balance. La Croatie peut s’en vouloir, la République Tchèque continuer d’espérer.