de bruyne lukaku vermaelen belgique
Romelu Lukaku (à gauche), Kevin De Bruyne (au centre) et Thomas Vermaelen à l'entraînement avec la Belgique. | DIRK WAEM / BELGA MAG / BELGA

Euro 2016 : la Belgique doit se relancer contre l'Irlande

Publié le , modifié le

La Belgique (0 point) est dos au mur avant d'affronter l'Irlande (1 points), au Stade Matmut Atlantique de Bordeaux. Une défaite condamnerait les Belges, malgré tout leur talent, à dire adieu aux deux premières places du groupe.

Au moment de démarrer l’Euro, la Belgique était l’outsider le plus attendu. La génération dorée belge devait arriver à maturité après un échec plein de promesses contre le futur finaliste argentin lors de la Coupe du monde 2014 (quart de finale, 0-1). Mais depuis, les Belges ont coulé l’Italie (2-0), pourtant arrivée avec son effectif le plus faible des dernières grandes compétitions. "Désormais c’est gagné ou mourir" a déclaré le sélectionneur Marc Wilmots en conférence de presse. Malgré leurs nombreux talents (Kevin De Bruyne, Eden Hazard, Radja Nainggolan, Yannick Carrasco, …), il manque à la Belgique l’essentiel : un collectif. Lors de leur premier match, ils ont semblés désemparés balle au pied, sans réel plan de jeu autre que venir se briser sur la digue italienne.

De Bruyne incertain, Lukaku en danger

Marc Wilmots pourrait effectuer plusieurs changements pour affronter l’Irlande. Kevin De Bruyne pourrait manquer la rencontre ou prendre place sur le banc. La faute à des douleurs aux ischiojambiers, restes d’une blessure précédente. Romelu Lukaku pourrait lui aussi quitter le XI de départ. Mais là, pas de pépin physique, juste le prix de son match catastrophique contre l’Italie. Le géant belge a gâché les rares cartouches offertes par ses coéquipiers. Le Marseillais Michy Batshuayi ou le Liverpuldien Christian Benteke en profiteraient. Le milieu Marouane Fellaini et le défenseur Laurent Ciman sont également en danger. Dries Mertens (Naples), milieu beaucoup plus offensif, et le latéral droit de Bruges Thomas Meunier pourraient les remplacer.

"Nous sommes trop gentils"

Avant le match, Marc Wilmots a appelé ses joueurs à faire preuve de "grinta" et de "vice". "Nous sommes trop gentils. Sur ces dernières années, nous sommes l'équipe de l’Euro qui a pris le moins de cartons" a expliqué le sélectionneur. Une consigne bien comprise par ses joueurs. "Si on ne met pas le pied face aux Irlandais, on va se faire bouffer" a déclaré le défenseur de Tottenham Jan Vertonghen. En cas de défaite, la Belgique se retrouverait à six points de la première place (Italie) et quatre de la deuxième. Il faudrait alors battre la Turquie et espérer être dans les quatre meilleurs troisièmes de la phase de groupe. Pour éviter ces mauvais calculs, les Belges doivent battre l’Irlande.