Paul Pogba (équipe de France)
Paul Pogba (équipe de France) contre la Suisse | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Euro 2016 : France-Suisse : Pogba entreprenant et rassurant

Publié le , modifié le

Sans avoir livré une copie éblouissante, Paul Pogba a évolué deux crans au dessus de ses dernières prestations. Très présent durant les 45 premières minutes au cours desquelles il a bien failli ouvrir le score, le milieu de terrain de la Juventus Turin a un peu baissé de pied dans le second acte sans toutefois démérité. Il lui reste une semaine jusqu’au 8e de finale des Bleus pour retrouver la forme optimale et la réussite qui le fuit devant le but. Mais le meilleur Pogba n'est peut-être plus très loin.

Hormis quelques ballons perdus, Paul Pogba a régalé lors de la première période. Omniprésent, volontaire, revanchard par rapport à ses prestations récentes, le Français a retrouvé un niveau de jeu plus conforme à son potentiel lors du match nul des Bleus face à la Suisse (0-0)

Trois tirs dangereux dont un sur la barre

A la 8e minute, le milieu de terrain de la Juve avait pourtant failli offrir le premier but du match aux Suisse : un mauvais contrôle du ballon dans la surface, le cuir qui file en direction du but avant d’être contrée par Djourou à terre juste devant Hugo Lloris.

Mais à part ça, ce fût du très bon Pogba. Servi par André-Pierre Gignac, Pogba envoyait un tir puissant que Sommer claquait tant bien que mal juste au dessus de la barre. Dans la foulée, un tir de l’extérieur du gauche du numéro 15 tricolore était bien détourné par le gardien suisse. Puis La Pioche manquait d’inscrire un but somptueux : un tir splendide de 25 mètres du gauche qui s’écrasait sur la transversale alors que Sommer n’avait pas esquissé le moindre geste (17e).

Dans une bonne passe et altruiste, Pogba adressait quelques minutes plus tard un centre précis pour Gignac malheureusement pas assez prompt pour détourner dans le but (21e). Combatif, l’ancien joueur de Manchester United orientait le jeu à bon escient en se montrant très disponible pour ses partenaires. 

A la 37e minute, Pogba en arrivant même à sourire suite à une action rocambolesque sur Embolo. Il effectuait une sorte de cabriole sur l’attaquant suisse qui protégeait son ballon et passait par-dessus de façon spectaculaire. Le Turinois terminait son premier acte avec le plus grand nombre de tirs (4), de ballons touchés (34) et de passes dans le camp adverse (13).

L'homme à tout faire

La seconde mi-temps de Paul Pogba était moins clinquante mais toujours précieuse. Entreprenant, revenant défendre sur les corners ou coup-francs adverses, accélérant dès que possible au milieu pour user le secteur défensif helvète, le Piémontais ne parvenait plus à se mettre en position de tir. Alors il compensait. A la 57e, il s’arrachait dans l’entrejeu pour décaler Antoine Griezmann qui achèvera sa course par un tir détourné par Sommer après un une-deux avec Gignac. Malgré quelques gourmandises dont un râteau à l’heure de jeu, le Bianconero restait fixé sur le jeu et l’efficacité. 

La rentrée de Dimitri Payet à la place de Kingsley Coman changeait un peu la donne dans l’orientation du jeu avec un joueur supplémentaire pour créer. Du coup, on voyait moins Pogba même s’il continuait à se battre pour offrir des solutions et des relais voire prêter main forte à ses défenseurs. A dix minutes de la fin, sur une remise en extension dont il a le secret, PP donnait à Payet l’occasion de tenter sa chance mais la frappe de l’extérieur du meneur de West Ham fuyait le cadre. Globalement, Paul Pogba venait de rendre une copie propre même sans but. Un match rassurant peut-être annonciateur de grandes performances dans les matches à élimination directe qui se profilent désormais pour les Bleus.

Grégory Jouin @GregoryJouin