Didier Deschamps
Didier Deschamps, sélectionneur des Bleus qualifiés pour les 8es de finale de l'Euro 2016 | MICHAEL ZEMANEK / BACKPAGE IMAGES Ltd / DPPI media

Euro 2016 - Didier Deschamps: "A force de mettre des coups de boutoir..."

Publié le , modifié le

Satisfait de la qualification, Didier Deschamps a reconnu que ses joueurs n'avaient pas "tout bien fait" face à l'Albanie. Le sélectionneur de l'équipe de France, qualifiée pour les huitièmes de finales de l'Euro 2016, a néanmoins loué la persévérance de ses hommes.

Pourquoi avoir changé quelques hommes et le système?

Didier Deschamps: "C'était un choix par rapport à un adversaire regroupé. Je voulais mettre de la vitesse et de la percussion sur les côtés. On l'a fait un peu, mais pas suffisamment et ça nous a crées quelques déséquilibres. On ne travaillait pas tous ensemble à la récupération. J'ai donc corrigé à la mi-temps pour avoir un meilleur équilibre, tout en demandant aux joueurs d'écarter sur les côtés. L'Albanie joue avec du coeur et de la générosité, ils défendent bien et repartent vite. En seconde période, on a fait ce qu'il fallait en terme d'agressivité. On a eu plusieurs occasions. C'est toujours compliqué, face à des adversaires regroupés, de trouver des solutions. Mais à force de mettre des coups de boutoir, ça a marché, mais tardivement."

Y avait-il aussi un aspect psychologique dans vos changements, surtout avec Paul Pogba?

D.D. : "C'était plus un choix tactique. Mais Paul n'aurait pas fait cette rentrée s'il n'avait pas compris ce que je lui avais expliqué. Antoine (Griezmann, NDLR), je le gère. Je sais qu'il n'était pas content, Paul aussi, mais on a trois matches en neuf jours. Il est entré, a été décisif, tant mieux pour lui. Je change dès qu'il y a quelque chose qui ne me convient pas ou si un joueur est en-dessous. J'ai des joueurs sur le banc pour donner un coup de booster à l'équipe."

En quoi Dimitri Payet a-t-il progressé?

D.D. : "Il a fait une bonne saison à Marseille et à West Ham, il a gagné en régularité, en volume de jeu. Il a énormément confiance en lui et dans ce tout ce qui est duel, il répond présent. Il a mis peut-être un petit peu de temps à intégrer tout ça, mais il est dans la continuité. Je vais me répéter, mais je vais le mettre dans les glaçons pour le garder au frais et qu'il garde ce niveau."

Que retenir du match, les imperfections ou la capacité de réaction?

D.D. : "Je retiens qu'on a six points et qu'on est qualifié. On n'a pas tout bien fait, mais si vous voyez une équipe qui a tout bien fait, dites-le moi. La première période était laborieuse. L'Albanie avait aussi de la fraîcheur physique. Je préfère qu'on débloque la situation plus tôt, mais la seconde période a été d'un tout autre niveau. On finit toujours très bien les matches et c'est la dernière impression qui reste. On peut toujours faire mieux, mais c'est déjà bien ce qu'on a fait jusqu'à aujourd'hui. Les joueurs mettent tout ce qu'il faut pour aller chercher la victoire."