Bagarre entre supporters russes et anglais à Marseille
L'une des scènes de violence à Marseille avant le match entre l'Angleterre et la Russie | REUTERS - JEAN-PAUL PELISSIER

Euro-2016: deux des trois supporters russes condamnés à Marseille ont fait appel

Publié le , modifié le

Deux des trois supporters russes condamnés le 16 juin à des peines de 1 à 2 ans de prison ferme pour des violences commises en marge du match de l'Euro-2016 Angleterre-Russie ont fait appel du jugement. D'après le parquet de Marseille, les appels d'AlexeÏ Erounov, condamné à deux ans ferme, et Sergueï Gorbatchev, qui avait écopé d'une peine de 18 mois de prison ferme, ont été enregistrés ce jeudi en fin de journée.

Les deux hommes avaient été interpellés dans leur car aux côtés de 40 autres supporters russes, dont l'ultranationaliste Alexandre Chpryguine. Ce dernier, comme 19 de ses compatriotes, avait été expulsé dans la foulée du procès, avant de faire un retour remarqué en France lors du match suivant de la Russie, et d'être à nouveau interpellé à Toulouse (sud-ouest) et expulsé.

Les violences qui ont éclaté en marge du match Angleterre-Russie, qui a eu lieu à Marseille (sud-est) le 11 juin, ont au total 35 blessés, quasi-exclusivement britanniques. Selon le procureur de la République de Marseille Brice Robin, les affrontements ont été "en grande partie provoqués par des supporters de nationalité russe, particulièrement violents, qui ont voulu démontrer leur suprématie sur les supporters anglais". Cette version a été fermement contestée jeudi par Alexandre Chpryguine, qui a au contraire assuré que ce sont les Anglais, après s'en être pris à la population locale et à la police, qui avaient attaqués les supporters russes.

AFP

Euro