Modric but croatie turquie
Un supporter croate est descendu des tribunes pour célébrer le but de son équipe. | PHILIPPE LOPEZ / AFP

Euro 2016 : ce qu'il faut retenir de la victoire de la Croatie contre la Turquie

Publié le , modifié le

La Croatie s'est imposée 1-0 contre la Turquie pour son premier match de l'Euro 2016. Si elle doit encore régler un problème d'inefficacité, elle a affirmé dans le jeu son statut d'outsider. Luka Modric, le joueur du Real Madrid, a inscrit l'unique but de la rencontre. La Croatie prend la tête du groupe D en attendant le match entre l'Espagne et la République Tchèque (lundi, 15h).

La Croatie a remporté le premier match du groupe D contre la Turquie (1-0). Un match nerveux, tendu, parfois haché, particulièrement en première période. Luka Modric, étincelant, a déverrouillé la situation d'une jolie reprise de volée de l'extérieur de la surface (41e). La Turquie n'a été qu'un danger très intermittent, complètement dépassée après la pause. La Croatie est en haut du groupe D avant le match entre l'Espagne et la République tchèque, lundi (15h). 

Modric rayonne

Moïse, Noé, Ismaël, Abraham, Ezechiel, Jésus, … Les prophètes sont des personnages incontournables des grandes religions monothéistes. Parfois, le football a lui aussi des allures de religion. Au Parc des Princes, un homme est descendu des cieux pour transmettre la parole footballistique à coups d’extérieurs du pied, de transversales et autres merveilles. Luka Modric a illuminé le terrain de sa classe. Cerise sur le gâteau au yahourt, il a inscrit l’unique but de la rencontre (41e). Une reprise de volée à 25 mètres du but dont le rebond a trompé le gardien turc Volkan Babacan, pas impeccable sur le coup. 

La Croatie confirme son statut d'outsider 

Outre Luka Modric, la Croatie a impressionné dans le jeu. Le milieu, où Ivan Rakitic (Barcelone) et Marcelo Brozovic (Inter Milan) s'allient au joueur du Real, est l'un des meilleurs de la compétition. Un entrejeu timide en première période mais monté en puissance tout au long de la rencontre. Devant, il faudra être plus efficace pour espérer un très bon parcours. Le score ne reflète pas la domination croate, la faute aux poteaux (Srna sur coup franc à la 52e, Perisic de la tête à la 73e) et à un manque de réalisme (18 tirs, 6 cadrés, un seul but). Mario Mandzukic, l'attaquant de la Juventus, devra se montrer plus présent dans la surface pour convertir les nombreux centres croates. 

Arda a manqué d'ardeur 

La Turquie n'a que rarement montré son potentiel. Une tête de Tufan en première période (29e) et les dernières minutes du match. Pour contrer la maîtrise technique croate, ils ont tenté le défi physique. Les Croates ne se sont pas laissés faire et la première mi-temps s'est retrouvée particulièrement hachée (16 fautes). Le but de Modric a assommé les Turcs et libéré le match de cette tension. Au final, les stars turques ont manqué leur entrée. Arda Turan (Barcelone) n'a eu aucune influence sur le match et a quitté ses partenaires dès la 65e, au profit de Burak Yilmaz. Même constat pour Hakan Calhanoglu (Leverkusen), qui lui a eu droit à 25 minutes de rab' pour ne pas montrer grand chose de plus. Ils devront montrer autre chose face à l'Espagne, vendredi prochain.