Karim Benzema
Karim Benzema privé d'équipe de France pour l'Euro-2016 en France | AFP - FRANCK FIFE

Euro 2016, affaire Valbuena: Benzema règle ses comptes

Publié le , modifié le

Dans une interview à paraître ce mercredi dans le quotidien sportif espagnol Marca, Karim Benzema revient sur sa non-sélection en équipe de France pour l'Euro 2016 et sur l'affaire de la sextape avec Mathieu Valbuena. L'attaquant du Real Madrid, à l'image d'Eric Cantona et de Jamel Debbouze il y a quelques jours, évoque un certain racisme qui lui a coûté sa place chez les Bleus. Il affirme également avoir tout fait pour aider Valbuena mais que ce dernier "n'a pas dit la vérité".

Un racisme ambiant

C'est une décision qui ne passe pas. Mais alors vraiment pas. Conspué par Eric Cantona dans les colonnes du Gardian puis égratigné par Jamel Debbouze dans France Football, Didier Deschamps est une nouvelle fois montré du doigt suite à sa décision de se passer des services de Karim Benzema pour l'Euro qui débutera, en France, le 10 juin. Ce coup-ci, les critiques ne viennent ni plus ni moins du principal intéressé. L'attaquant international du Real Madrid, meilleur buteur en activité de l'équipe de France, estime que Didier Deschamps a "cédé à la pression d'une partie raciste de la France" en ne le sélectionnant pas. Afin de contextualiser son propos, l'attaquant des Merengue rappelle les récents succès électoraux en France du Front national lors des derniers scrutins. 

"J'ignore si c'est une décision seulement de Didier, parce que je m'entends bien avec lui, avec le président (de la Fédération française de football, Noël Le Graët, ndlr) et avec tout le monde", ajoute le récent vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid. Et d'ajouter : "Ils m'ont déclaré non-sélectionnable, bien. Mais sur le plan sportif, je ne comprends pas pourquoi, et sur le plan judiciaire, je ne suis pas encore jugé et je suis présumé innocent. Il faudra attendre que la justice se prononce". Pour rappel, Karim Benzema est actuellement mis en examen dans l'affaire du chantage à la sex-tape contre son coéquipier chez les Bleus Mathieu Valbuena. 

De l'ingratitude

A propos de ce dernier, il ne cache pas sa rancoeur. "Dans cette histoire, la seule personne qui sait ce qui s'est passé, qui connaît la vérité, c'est Valbuena. Il a joué un rôle, il n'a pas dit la vérité. J'ai voulu l'aider, rien de plus et l'affaire s'est retournée contre moi", estime Benzema dont la non-sélection en Bleus avait été prononcée suite à cette affaire dans laquelle il est accusé de "complicité de tentative de chantage" et de "participation à une association de malfaiteurs".

Avec la cascade de forfaits enregistrée depuis quelques jours par l'équipe de France, dont celle de Lassana Diarra annoncée pas plus tard qu'hier soir, Didier Deschamps se serait sans doute bien passé de ce nouveau coup médiatique à moins de deux semaines du coup d'envoi de l'Euro.

Isabelle Trancoën

Euro