Bélarus - Luxembourg
Tom Schnell (à droite) et Igor Shitov | AFP - VIKTOR DRACHEV

Euro 2012 - Le Bélarus revient à un point de la France

Publié le , modifié le

Grâce à son succès sur le Luxembourg (2-0) mardi à Minsk, le Bélarus est revenu à 1 point de la France au sommet du groupe D. Un pénalty de Kornilenko (48e) puis un but de Putilo (73e) ont offert un succès laborieux. La première place du groupe reste incertaine pour les Bleus dans l’optique de l’Euro. Dans la course à la qualification, l’Allemagne a conforté sa place en tête du groupe A en dominant nettement l’Azerbaïdjan (3-1).

Le Bélarus n'a pas fait d'étincelles mais a assuré l'essentiel en s'imposant devant le Luxembourg (2-0) en qualifications à l'Euro-2012, au terme d'un match où les carences défensives  des Luxembourgeois ont fini par surpasser la maladresse de leurs adversaires. Grâce à ce succès, les hommes de Bernd Stange (12 pts) se rapprochent à une  longueur de la France (13 pts), première du groupe D, mais comptent un match de  mieux. Les Luxembourgeois restent, eux, bons derniers, avec le seul point glané contre ces mêmes Bélarusses, à l'aller en octobre (0-0). Pour les deux équipes, le prochain rendez-vous aura lieu en septembre, avec notamment une rencontre déterminante pour les espoirs bélarusses, contre la Bosnie.  Mardi, le succès a mis 48 minutes à se dessiner, après une première période insipide où les deux formations ne se distinguaient que par l'impressionnant déchet technique produit. Le public du Dinamo Stadion ne s'y trompait d'ailleurs pas: visiblement habitué à un meilleur spectacle, il sifflait les joueurs à la pause. Il fallait finalement une main dans la surface du malheureux Kevin Malget  pour que les Bélarusses ouvrent la marque, sur un penalty de Sergei Kornilenko, tout juste entré en jeu. La défense luxembourgeoise, qui compensait jusque-là ses lacunes par le  nombre et un tempérament accrocheur, commençait à vaciller. Ainsi, Anton Putilo, qui avait jusque-là surtout envoyé ses frappes dans  les tribunes, profitait d'un ballon cafouillé pour doubler la mise, d'une  petite balle piquée au-dessus de Jonathan Joubert (73e). Côté luxembourgeois, l'attaquant Daniel De Mota s'est démené, mais sa  partie, seul en pointe, s'est apparenté à un pauvre ballet dans le vide. En tout cas il n'eut pas suffisamment de munitions ou de possibilités pour permettre à cette pauvre équipe luxembourgeoise de faire illusion.

Dans ce même groupe D, la Bosnie s'est replacée pour aller chercher une éventuelle deuxième place en s'imposant (2-0) devant l'Albanie; le prochain adversaire de la France. Les
Bosniens (3e à trois points de la France) paient toujours leur début d'éliminatoires raté mais le Bélarus-Bosnie du 2 septembre vaudra cher.

La "Mannschaft" en promenade

Dans le groupe A, l'Allemagne a conforté son invincibilité en allant s'imposer en Azerbaidjan 3-1.  Réalistes, les hommes de Joachim Löw ont fait valoir leur expérience face à une équipe azerbaïdjanaise qui a tenu la distance jusqu'au dernier quart d'heure de la première période.Les Allemands ont fait la différence en première période grâce à Özil et Gomez avant que Schurrle ne fasse la différence en fin de partie, répondant immédiatement à un but de Huseyunov pour l'Azerbaïdjan. Les Allemands ont quasiment assuré leur première place puisqu'ils comptent dix points d'avance sur la Belgique deuxième du groupe A, et 11 sur la Turquie, troisième mais qui compte un match en moins. Un succès lors du prochain match le 2 septembre contre l'Autriche à Gelsenkirchen ouvrira à la Mannschaft les portes de l'Euro.

Dans le Groupe E, la Suède, à trois longueurs derrière les Pays-Bas, se positionne pour la qualification avec sa deuxième place, après avoir atomisé la Finlande 5-0, avec notamment un triplé de Zlatan Ibrahimovic, un but de Bajrami après que le Lyonnais Kim Kallstrom ait ouvert la marque.Victoire aisée, dans ce même groupe de la Hongrie à Saint-Marin 3-0 

 Tout arrive, puisque dans ce même groupe, la sélection des Îles Féroé aenfin signé un succès dans ces qualifications, en l'emportant devantl'Estonie (2-0) dans le groupe C.