Didier Deschamps Equipe de France
Le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps | AFP - FRANCK FIFE

Enquête sur l'OM: Didier Deschamps "hallucine"

Publié le , modifié le

Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps "hallucine" de voir son nom mentionné dans un article du JDD, consacré à l'enquête sur les comptes de l'OM. Interrogé par L'Equipe, le patron des Bleus "ne comprend pas ce qu'on (lui) reproche", précisant qu'il y a eu "une transaction en bonne et due forme" au moment de son départ du club phocéen, le 2 juillet 2012. A moins de deux mois de l'Euro organisé en France (du 10 juin au 10 juillet), Deschamps a souhaité clarifier la situation au plus vite.

Quelques jours après avoir décidé avec le président de la FFF Noël Le Graët de rendre non-sélectionnable Karim Benzema en raison de sa mise en examen dans l'affaire de la sextape, c'est Didier Deschamps lui-même qui découvre que son nom est cité dans un article du JDD traitant des transferts douteux de l'Olympique de Marseille, lors de la période 2009-2013. Selon le journal dominical, l'ancien coach de l'OM "est soupçonné d’un éventuel recel d’abus de biens sociaux" dans le cadre de l’enquête sur les agents du club marseillais.

Le juge chargé de l'enquête, Guillaume Cotelle, aurait même signé en décembre dernier une "ordonnance de commission d’expert", ciblant le sélectionneur des Bleus. Une expertise a ainsi été requise pour déterminer le montant du salaire perçu annuellement par Deschamps, ainsi que son évolution lors de ses trois saisons (de 2009 à 2012) à Marseille et le montant de l’indemnité de départ versée. Pour finir, le magistrat a demandé à que soit mis au clair toutes les relations financières entre l'entraîneur et le club au moment de son départ.

Deschamps: "Il n'y a rien"

Visiblement pas averti de cette enquête, Didier Deschamps, semblait abasourdi par l'annonce de cette information. "C'est le monde à l'envers !", a expliqué Deschamps au quotidien L'Equipe. "Lorsque j'ai résilié, le 2 juillet 2012, il y avait quatre avocats et Margarita Louis-Dreyfus (ndlr, la patronne du club) en visio-conférence. (...) Je ne comprends pas ce que l'on me reproche, il n'y a rien", a indiqué le sélectionneur qui précise que "les sommes perçues ont été ajoutées dans le cumul fiscal de (sa) déclaration d'impôts".