Festival de l'Allemagne face à l'Estonie
Festival de l'Allemagne face à l'Estonie | MARVIN IBO GUENGOER / GES-SPORTFOTO / DPA PICTURE-ALLIANCE

Eliminatoires Euro 2020 : l'Allemagne écrase l'Estonie, Verratti donne la victoire à l'Italie

Publié le , modifié le

L'Allemagne et la Belgique se sont amusées pour leur dernier match de la saison. La Mannschaft s'est offert un carton contre l'Estonie (8-0), les Diables Rouges une large victoire devant l'Ecosse (3-0). Bousculée face à la Bosnie, l'Italie s'en est elle remis à un but de Marco Verratti en toute fin de match pour poursuivre son sans-faute.

Le festival de l'Allemagne

L'Allemagne n'a pas fait dans le détail ce mardi à Mayence face à l'Estonie. L'affaire était pliée à la mi-temps pour les hommes de Joachim Löw, de nouveau absent après avoir reçu un haltère sur le torse en salle de sport avant le rassemblement, avec cinq buts au tableau d'affichage après 45 minutes. Marco Reus deux fois (10e et 37e), dont un superbe coup franc direct, Serge Gnabry (17e), Leon Goretzka (20e) et Ilkay Gündogan (26e sur penalty) ont mis les Estoniens KO avant la pause. 

La deuxième période a ressemblé comme la première à une séquence d'entraînement attaque-défense. Le gardien estonien Sergei Lepmets a bien réussi quelques parades pour éviter un score à deux chiffres, mais Gnabry a tout de même réussi un doublé à la 63e minute, Werner a marqué son premier but en sélection en 2019 (79e) et Sané a cloué le cercueil (88e), après s'être vu refuser deux buts pour des positions de hors-jeu. 

L'Allemagne poursuit son sans-faute dans ses éliminatoires de l'Euro 2020, avec une troisième victoire en autant de match et la deuxième place du groupe C (derrière l'Irlande du Nord, en tête avec 12 points et un match de plus).

Verratti continue de marquer

Marco Verratti s'est-il trouvé une nouvelle passion ? Déjà buteur face au Liechsteintein en mars dernier, celui qui est souvent raillé pour sa propension à ne jamais tirer au but a remis ça ce mardi à Turin. Sa frappe enroulée du droit à l'entrée de la surface en fin de match (2-1, 86e) est venue libérer une Squadra Azzurra longtemps bousculée par des Bosniens, venus en Italie en mission après leur surprenante défaite en Finlande il y a trois jours. 

Après une bonne entame italienne, les coéquipiers de Miralem Pjanic ont en effet mis beaucoup de rythme pour étouffer le milieu de la Squadra et ont pris l'avantage grâce à Dzeko, qui concluait de près une belle action collective (1-0, 32e). L'Italie a fini par prendre les choses en main après la pause et a montré du caractère pour renverser la Bosnie. L'égalisation est venue d'Insigne, auteur d'une volée du droit sublime de l'extérieur de la surface sur un corner frappé par Bernardeschi (1-1, 49e), avant l'inspiration de Marco Verratti. Une victoire, la quatrième en quatre matches, qui place l'Italie solidement en tête du groupe J avec douze points, trois unités devant la Finlande. La Bosnie, avec quatre points, est elle déjà dos au mur.

La Belgique et Lukaku se régalent

Même menu, même sanction. Après leur victoire 3-0 face au Kazakhstan samedi, la Belgique a remis ça en battant l'Ecosse sur le même score, ce mardi à Bruxelles. Déjà buteur le week-end dernier, Romelu Lukaku s'est offert cette fois un doublé. L'attaquant de Manchester United a d'abord profité d'un service parfait d'Eden Hazard pour ouvrir le score (1-0, 45e) avant de faire le break d'une lourde frappe peu avant l'heure de jeu (2-0, 57e). Kevin De Bruyne est venu parachever cette soirée parfaite pour les Diables Rouges (3-0, 90e+2), qui restent solidement accrochés à leur fauteuil de leader du groupe I avec 12 points.