Euro 2016 Suisse France Didier Deschamps
Le sélectionneur français Didier Deschamps | AFP - Franck Fife

Didier Deschamps: "cette équipe est aimée et a tout pour être aimée"

Publié le , modifié le

Soulagé après la qualification des Bleus pour les quarts de finale de l'Euro 2016 au terme d'un match compliqué face à l'Eire, Didier Deschamps a estimé que l'équipe de France "ne fait pas tout bien", mais "elle fait vibrer, donne des émotions". Surtout, le sélectionneur pense que "cette équipe est aimée et a tout pour être aimée" après cette victoire au forceps, soulignant que "ça a été compliqué pour tout le monde et ça le sera lors des prochains matches".

Q: Cette victoire peut-elle libérer vos joueurs?
R:
"Je l'espère. Le match était compliqué, je m'en doutais mais en offrant la possibilité à l'Eire d'ouvrir le score, ça nous a rendus fébriles. Après, on a mieux réagi, mais il y avait beaucoup d'enthousiasme et de générosité en face. Il a fallu qu'on aille chercher au plus profond de nous-mêmes pour renverser la situation, revenir au score et prendre l'avantage."

Q: Vous avez effectué des changements tactiques à la mi-temps. Pourquoi?
R:
"Amener de la présence offensive, avoir Antoine Griezmann plus près d'Olivier Giroud et amener de la vitesse et de la percussion sur les côtés avec Kingsley Coman, utiliser un peu mieux la largeur".

Q: Cette force de caractère des Bleus, n'est-ce pas leur principale arme?
R:
"Il y a de la volonté. On ne fait pas tout bien, mais j'ai vu les trois matches d'hier, je n'ai pas vu une équipe qui a tout bien fait, ça a été compliqué pour tout le monde et ça le sera lors des prochains matches. C'est un Championnat d'Europe très difficile avec beaucoup de densité. Mais cette équipe est aimée et a tout pour être aimée. Elle ne laisse pas insensible, elle fait vibrer, donne des émotions. Le soutien populaire est très fort et ça se comprend."

Q: Avez-vous poussé une gueulante à la pause?
R:
"Je peux monter le ton. Je ne vais pas vous dire ce qui s'y est dit, il y avait besoin de calme, de ne pas s'énerver et de secouer le cocotier. Et des joueurs ont parlé, pas que ceux qui sont sur le terrain. J'ai un groupe de 23 joueurs et ils sont tous fixés sur le même objectif, ils sont à fond derrière pour que l'équipe aille de l'avant."

AFP