Deschamps, Sakho, Benzema
Benzema, Sakho et Deschamps | AFP

Deschamps: "On ne va pas s'enflammer"

Publié le , modifié le

Si il estime que le succès face à l'Espagne (1-0) en match amical "n'est pas anodin", le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a rappelé qu'il ne fallait pas "s'enflammer".

Y a-t-il une double satisfaction avec une victoire de prestige associée  à la manière?
Didier Deschamps : "Quand il y a le résultat, c'est toujours quelque chose qui fait  plaisir. On a rencontré une bonne équipe d'Espagne même s'il y a des joueurs  qui ne sont plus là. On a fait un bon début puis on a eu un gros trou durant 20  minutes. En deuxième période, on a pris un peu plus le dessus, on s'est créé  des situations, on a marqué un but valable (refusé pour hors-jeu, ndlr) puis on  a inscrit un but après des enchaînements sur un jeu au sol. Il y a eu des  enchaînements de qualité. C'est très bien de garder l'état d'esprit de  l'ensemble du groupe. Ceux qui sont rentrés ont aussi apporté. C'est une très  bonne chose pour renouer avec le Stade de France et notre public. C'est une  très bonne soirée pour nous."
   
Etes-vous satisfait de la maîtrise affichée par vos joueurs?
DD: "C'est dans la continuité, avec des joueurs qui sont là depuis deux ans. Ceux qui ont commencé étaient tous au Mondial. Il y a des automatismes, des  affinités techniques. L'Espagne avait fait des changements surtout dans le  coeur du jeu et ça ne se refait pas du jour au lendemain. Nous, on a des  repères. Il y a un vécu. Il n'est pas énorme mais sur ce match, ça a compté."

Y a t-il vraiment la nécessité de renouveler le groupe après un tel  succès?
DD: "Ceux-là me donnent satisfaction et il faut leur donner du temps de jeu  pour leur permettre de s'aguerrir. J'ai une base, un noyau dur et les joueurs  sont contents de revenir. J'aviserai peut-être dans une période chargée avec la  Ligue des champions mais ceux-là se connaissent bien et il faut qu'ils  s'aguerrissent et arrivent à trouver du temps de jeu, de la complémentarité et  des affinités techniques."

Qu'avez-vous pensé du public et des sifflets contre Patrice Evra?
DD: "Le public a été très bien. Il était content de retrouver l'équipe de  France et l'équipe a tout fait pour qu'il nous encourage. C'est important pour  les joueurs. C'est une très bonne chose. Je regrette pour Patrice même si ça  sera toujours comme ça par rapport à ce qui s'est passé pour lui (la grève de  l'entraînement du Mondial-2010, ndlr). Il est imperméable à tout ça, il y en a  qui ne l'aiment pas, voire qui le détestent. Mais tous les joueurs méritent  d'être encouragés et soutenus."
   
Le 4-2-3-1 de ce soir sera-t-il maintenu?
DD: "Il y a aussi d'autres possibilités. J'ai fait ce choix parce que  Mathieu Valbuena aime cette position (meneur axial, ndlr) et qu'on jouait  l'Espagne. On a toujours eu des difficultés à l'empêcher d'organiser son jeu et  je voulais que Karim Benzema ait un soutien plus proche avec Mathieu."
   
Quelle importance peut-on accorder à ce succès dans l'optique de l'Euro?
DD: "On est loin (de l'Euro, ndlr). Mais ça faisait huit ans qu'on n'avait  pas battu l'Espagne. On ne va pas s'enflammer, c'est notre match de rentrée  avec une équipe de qualité. Ce n'est pas anodin non plus et ça doit donner plus  de confiance. Les joueurs ont été en action. Cela permet au groupe d'évoluer.  C'est quand même une progression par rapport aux dernières rencontres contre  l'Espagne."
   
Allez-vous faire tourner votre équipe dimanche en Serbie?
DD: "Il y aura beaucoup de joueurs qui débuteront dimanche qui n'ont pas  débuté ce soir. On a fait beaucoup d'efforts. Les joueurs sont sollicités par  leurs clubs et je veux voir tous les joueurs qui sont là en action. Ce sera une  équipe bien différente en Serbie."

AFP