Lassana Diarra - Karim Benzema - Clairefontaine 2010
Lassana Diarra - Karim Benzema - Clairefontaine 2010 |

Des Bleus sous le signe de la poisse

Publié le , modifié le

Depuis plusieurs mois, l'équipe de France enchaîne les défections et les choses se sont encore accélérées ces derniers jours alors que l'Euro arrive à grand pas (10 juin - 10 juillet). Didier Deschamps a logiquement dû ajuster sa copie au fur et à mesure, tout en gardant le moral face à cette avalanche d'abandons. A 10 jours du coup d'envoi de la grand messe européenne, le sélectionneur tricolore doit plus que jamais croiser les doigts pour que l'hémorragie s'arrête là.

La liste est longue et a débuté il y a maintenant 9 mois. Le 4 septembre dernier, lors d'un match amical face au Portugal et pour sa première titularisation en Bleu, Nabil Fekir a été victime d'une rupture du ligament croisé du genou droit. Une blessure qui a marqué pour le milieu de terrain de l'OL un véritable coup d'arrêt prématuré en équipe de France. Et pour Deschamps, le début d'une réflexion approfondie en vue de l'Euro 2016.

L'affaire de la sextape

Deux mois plus tard, la fameuse "affaire de la sextape" avec Mathieu Valbuena est venue encore un peu plus contrarier les plans du sélectionneur. Karim Benzema a en effet été mis en examen pour "complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs". Dès lors, sa participation a l'Euro a été fortement compromise et, d'un commun accord, Didier Deschamps et Noél Le Graët, le président de la Fédération, ont convenu de se passer des services de l'attaquant du Real Madrid dont le comportement et l'image ont été jugé incompatibles avec une sélection en équipe de France. La levée partielle de son contrôle judiciaire n'y a rien changé. 

Pour Mathieu Valbuena, également écarté de la liste des 23, c'est l'état de forme qui, selon Didier Deschamps, a fait défaut. "Mathieu a eu une saison très difficile avec l'Olympique lyonnais, il a enchaîné beaucoup de blessures et son niveau de performance a été en dessous de ce qu'il est capable de faire", s'est justifié Deschamps, pointant également la "concurrence de joueurs qui sont très performants" à son poste, "dans les remplaçants et dans les réservistes".

Cascades de blessures

Début 2016, cela a été au tour de Kurt Zouma, Le défenseur français de Chelsea a vu ses chances de porter la tunique bleue réduites à néant lors d'un match face à Manchester United où il a été blessé aux ligaments du genou doit. Si, auparavant, il n'avait été sélectionné qu'à deux reprises (en 2015 contre le Brésil et le Danemark), son nom aurait pu toutefois intéresser Didier Deschamps. 

Le printemps n'a ensuite pas été de tout repos pour le sélectionneur. Il lui a tout d'abord fallu composer sa liste, et notamment sa défense centrale, sans Mamadou Sakho. Contrôlé positif à un brûleur de graisses, le défenseur de Liverpool a été suspendu 30 jours à titre conservatoire, le 28 avril, en attendant les conclusions de l'enquête le concernant. Du coup, la liste des 23 devant être dévoilée le 12 mai, son nom ne pouvait bien évidemment pas y figurer. Autre absent de dernière minute, Mathieu Debuchy. Le défenseur de Bordeaux, de nouveau blessé à la cuisse droite, a annoncé la nouvelle 24h avant l'annonce officielle des joueurs retenus par Didier Deschamps. 

Les surprises de dernières minutes

Et comme si cela ne suffisait encore pas, une fois la liste des 23 dévoilée en grandes pompes au JT du 20h de TF1, trois forfaits ont bousculé les plans du sélectionneur : Raphaël Varane (lésion musculaire à une cuisse), Jérémy Mathieu (blessure à un mollet)  et Lassana Diarra (inflammation au genou gauche). Adil Rami, Samul Umtiti et Morgan Schneiderlin ont été appelés pour palier ces défections. 

Alors que l'Euro débute dans seulement 10 jours, Didier Deschamps doit désormais prier tous les saints pour qu'un énième forfait ne lui tombe pas sur la tête. Si jamais la malchance s'acharnait sur lui, le sélectionneur a jusqu'au 9 juin, veille du match d'ouverture entre la France et la Roumanie, pour rappeler un joueur. Dans ces conditions, les six réservistes que sont Arealo, Ben Arfa, Gameiro, Lacazette, Rabiot et Sidibé ont été priés de ne pas trop s'éloigner. 

Isabelle Trancoën

Euro