Yaya Touré offre la Cup à Manchester City
Yaya Touré offre la Cup à Manchester City | AFP - ADRIAN DENNIS

Derby de Manchester très attendu à Old Trafford

Publié le , modifié le

Manchester United accueille dimanche Manchester City pour le choc de la 9e journée de Premier League. Les Red Devils, dauphins des Sky Blues avant ce week end, tenteront de prendre les trois points pour repasser devant leur rivaux locaux qui semblent monter en puissance depuis quelques semaines. Une semaine après s'être fait bouger par Liverpool, United ne doit pas se rater.

Victorieux tous deux en Ligue des champions cette semaine et rassurés quant à leurs capacités à se qualifier pour les huitièmes de finale après deux premières journées délicates, ManU et ManCity se retrouvent ce dimanche pour une affiche qui fait saliver non seulement la ville mais aussi toute l'Angleterre. Entre le club le plus riche du monde actuellement et celui qui devrait rapidement le devenir –City a effectué le recrutement le plus onéreux en Europe à l'intersaison, la rivalité est telle que le match pourrait bien s'avérer âpre, serré, physique. Un peu comme la demi-finale du printemps dernier en FA Cup lorsque les Citizens étaient sortis vainqueurs d'un combat acharné pas forcément du meilleur goût, et qui avait privé MU du doublé en mai. Cette fois encore, malgré la pléiade de stars qui fouleront la pelouse du "théâtre des rêves" (Rooney, Balotelli, Giggs, Dzeko, Nasri, Nani, Aguero, Chicharito Hernandez, Silva), les duels seront davantage déterminants que le seul talent. 

MU à l'aise face aux "gros"

Les rivaux sont tous les deux invaincus en huit journées, mais les "Citizens" abordent le grand rendez-vous avec deux points d'avance. Cela peut avoir son importance psychologiquement car les hommes de Roberto Mancini ne sont pas obligés de s'imposer pour garder les commandes. Maintenant, les joueurs d'Alex Ferguson se sont montrés redoutables lors des grands rendez-vous. United s'était déjà frotté à Tottenham, à Arsenal et à Chelsea, tous les trois balayés (3-0, 8-2, 3-1) avant d'effecteur le redoutable déplacement à Anfield Road, alors que City n'a affronté qu'un acteur majeur de la Premier League, les "Spurs", surclassés eux aussi (5-1). Le leader ne se présentera donc pas en favori dans un stade où les "Red Devils" n'ont cédé que deux points en 25 matches et n'ont plus perdu depuis avril 2010.

Rooney avait dénoué la dernière édition du derby (2-1), en février, d'une admirable "bicyclette", probablement le plus beau but de la saison 2010-2011. Les deux entraîneurs disposent de l'essentiel de leurs forces vives, après le retour à la compétition de Nemanja Vidic chez les "Red Devils" et celui de Sergio Aguëro avec les "Citizens". Il ne s'agira pas du premier MU-City de la saison, les deux équipes s'étant déjà rencontrées, à l'avantage d'United (3-2), dans le traditionnel Community Shield entre les vainqueurs du championnat et de la coupe, une semaine avant le coup d'envoi de la Premier League.

Mais celui-ci possède un tout autre relief et un tout autre enjeu car les résultats de City ont installé le nouveau riche du foot anglais, après trois ans de montée en puissance, comme le principal adversaire d'United dans la course au titre. Il faut remonter à 1968, l'année où les bleus ciel avaient gagné le titre national pour la dernière fois, devant les rouges qui eux avaient été sacrés champions d'Europe, pour retrouver les deux équipes au coude à coude pour la suprématie anglaise. Chelsea, troisième à trois points de City et à un seul d'United, a de bonnes chances de prendre la deuxième place s'il s'impose dans son propre derby sur le terrain des Queens Park Rangers, l'un des trois promus.