Del Bosque
Le sélectionneur de l'Espagne Vicente Del Bosque va-t-il quitter son poste ? | CHRISTIAN CHARISIUS / DPA

Del Bosque n’est pas encore parti

Publié le , modifié le

Vicente Del Bosque entretient le suspense quant à son avenir à la tête de l’équipe d’Espagne après l’élimination de la Roja en huitièmes de finale de l’Euro.

Trois, quatre, cinq fois la question est revenue sur le tapis chez les médias espagnols. Partira ou partira pas ? Vicente Del Bosque n’a pas répondu. Ou plutôt si, il a indiqué qu’il allait voir le président de la fédération espagnole. « Je vais discuter avec le président pour savoir ce qui est le mieux pour la sélection espagnole », a simplement répondu le patron de la Roja à chaque journaliste.

Objectif Russie

L’avenir ? « Non ce n’est pas une époque qui se termine. Nous sommes bien structuré, on a de bons joueurs et de bons jeunes. Rien ne s’arrête ce soir. On a vécu une période importante pour le foot espagnol mais on va vite se remettre au travail car commence en septembre les éliminatoires pour le Mondial en Russie », a-t-il assuré. Avec ou sans lui ?

Encore faim

Sur le match, Del Bosque a tenté de convaincre son auditoire que les Espagnols avaient encore faim malgré la différence d’appétit entre les Italiens et les Ibères. « Il est impossible de douter de notre envie, a-t-il répété. On a défendu nos couleurs comme d’habitude. On a eu des occasions pour égaliser. On n’a pas pris l’eau. » Le technicien espagnol a toutefois reconnu la supériorité des Italiens sur ce match. « En première mi-temps, nous étions trop timorée. On avait plus d’allant en 2e mi-temps. On a pris des risques et on s’est exposé mais on a essayé de tout faire pour égaliser. »

Xavier Richard @littletwitman

Euro