Décès de Thierry Roland, stupeur et chagrin

Publié le , modifié le

Les toutes premières réactions des collègues de Thierry Roland et des dirigeants du football expriment leur chagrin et aussi leur stupeur samedi à l'annonce du décès brutal de la célèbre voix du foot à la télévision.

Pour Eugène Saccomano, commentateur sportif de RTL interrogé sur i-Télé,  c'est "l'émotion" de la victoire des Bleus, vendredi soir face à l'Ukraine, qui  aurait pu précipiter ce décès. "L'émotion l'a bouleversé, elle l'a terrassé" a estimé M. Saccomano, en  insistant sur "ce passionné absolu, ce grand professionnel" qui avait chez lui  "la collection entière depuis les années 50 de France-Football".

Jean-Claude Dassier, ex-patron des sports de TF1 qui a travaillé avec lui  "pendant plus de dix ans" et ex-président de l'Olympique de Marseille (OM) a  salué "un monument de la télévision et du commentaire sportif, un type  remarquable sur le plan du boulot": "Il était raillé pour ses tics de langage,  mais sur le plan de la documentation, de la description, il était formidable". Interrogé sur iâTELE, M. Dassier a rappelé "son tempérament joyeux, il  aimait la rigolade" et insisté sur "la grosse surprise" que cause son décès en  plein Euro 2012: "J'espère qu'il aura vu la victoire de l'équipe de France"  vendredi soir face à l'Ukraine, a-t-il conclu.

Bernard Tapie, ancien président de l'OM, s'est dit  "K.O" sur l'antenne de  BFM-TV/RMC: "Je suis un peu K.O. Il faisait partie de ces personnages qui  rentraient dans toutes les maisons. C'est une personnalité qu'on n'oubliera  jamais, à la fois très compétente, sachant être proche des gens, des joueurs,  des dirigeants et gardant en même temps son libre arbitre, capable de faire des  critiques".  "Avec lui, c'est la disparition de ce type de journalistes passionnés, qui  n'hésitait pas à l'antenne à nous faire partager ses sentiments, ses joies et  ses déceptions", a-t-il souligné.

Gilles Gaillard