Une croix gammée sur la pelouse en Croatie
Une croix gammée sur la pelouse en Croatie | ANDREJ ISAKOVIC / AFP

Croix gammée: plainte de la police contre la Fédération

Publié le , modifié le

La police a déposé jeudi une plainte contre la Fédération croate de football (HNS) en raison de la croix gammée qui était visible sur la pelouse du stade où s'est déroulé le match de qualification pour l'Euro-2016 entre la Croatie et l'Italie.

La plainte, contre la HNS et deux de ses responsables, qui sont soupçonnés de négligence et de mauvaise organisation de la rencontre disputée le 12 juin, a été déposée au parquet de Split, a rapporté l'agence nationale croate Hina. Si le parquet décide de donner suite à cette plainte, les responsables encourent des amendes allant jusqu'à 33.000 euros pour la fédération et 7.000 euros pour les fonctionnaires de la HNS. La police enquête toujours pour identifier les auteurs de cet acte. Une croix gammée était en effet visible durant le match Croatie-Italie sur la pelouse du stade à Split avant que des employés ne soient intervenus, à la mi-temps, pour en effacer les traces. La HNS a présenté ses excuses et avait estimé, dans un communiqué, qu'il s'agissait d'un incident "qui porte préjudice au football et à l'État croate".

La rencontre, qui s'est terminée par un nul 1 à 1 (groupe H), était disputée à Split (sud) dans un stade vide en raison de sanctions de l'UEFA contre la sélection croate. L'UEFA a ouvert lundi une procédure disciplinaire contre la HNS et devrait prendre une décision d'ici au 16 juillet. La Croatie avait écopé en avril d'un match à huis clos et d'une amende de 50.000 euros pour "divers incidents" lors d'une rencontre à Zagreb comptant pour les qualifications à l'Euro-2016. En décembre dernier, la Croatie avait également écopé d'un match des qualifications pour l'Euro-2016 à domicile à huis clos partiel en raison des incidents, dont des comportements racistes, qui avaient émaillé la rencontre contre l'Italie le 16 novembre à Milan (1-1). En 2013, la commission de discipline de la Fifa avait infligé dix matches de suspension au vétéran croate Josip Simunic qui s'était, après la victoire 2-0 de la Croatie contre l'Islande, emparé d'un micro et avait scandé, depuis la pelouse du stade, un cri de ralliement croate par le mouvement fasciste des Oustachis lors de la Seconde Guerre mondiale.

AFP