Une croix gammée sur la pelouse en Croatie
Une croix gammée sur la pelouse en Croatie | ANDREJ ISAKOVIC / AFP

Croatie: une croix gammée sur la pelouse, la Fédération présente ses excuses

Publié le , modifié le

Une croix gammée visible vendredi sur la pelouse du stade à Split lors du match de qualification pour l'Euro-2016 entre la Croatie et l'Italie a poussé la Fédération croate (HNS) à présenter des excuses publiques samedi. "Nous présentons nos excuses aux spectateurs, aux invités venus d'Italie et aux joueurs des deux équipes", déclare la HNS dans un communiqué.

La rencontre, qui s'est terminée par un nul 1 à 1 (groupe H), était  disputée dans un stade vide en raison de sanctions de l'UEFA contre la  sélection croate. "Il s'agit de toute évidence d'un acte criminel, d'un sabotage que nous  condamnons et nous demandons à la police et aux organes de la justice de faire  la lumière sur cet évènement qui porte préjudice au football et à l'Etat  croate", ajoute le communiqué. Le président de la HNS Davor Suker s'est déclaré "triste et choqué" après  cet incident, samedi lors d'une conférence de presse. "J'ai de la peine pour  les joueurs et l'entraîneur (...) nous sommes tous choqués et embarrassés.  C'est un acte honteux qui nous humilie tous. Je suis convaincu que les  autorités découvriront les responsables, mais la honte reste", a-t-il déclaré.

"Nous attendons les rapports du délégué et de l'arbitre, avant de décider  de l'ouverture d'un cas disciplinaire lundi", a réagi l'UEFA auprès de l'AFP. La Croatie avait écopé en avril d'un match à huis clos et d'une amende de  50.000 euros pour "divers incidents" lors d'une rencontre à Zagreb comptant  pour les qualifications à l'Euro-2016. En décembre dernier, la Croatie avait également écopé d'un match des  qualifications pour l'Euro-2016 à domicile à huis clos partiel en raison des  incidents, dont des comportements racistes, qui avaient émaillé la rencontre  contre l'Italie le 16 novembre à Milan (1-1). En 2013, la commission de discipline de la Fifa avait infligé dix matches  de suspension au vétéran croate Josip Simunic qui s'était, après la victoire  2-0 de la Croatie contre l'Islande, emparé d'un micro et avait scandé, depuis  la pelouse du stade, un cri de ralliement croate par le mouvement fasciste des  Oustachis lors de la Seconde Guerre mondiale.

AFP