Chpryguine "très probablement expulsé" dans les heures qui viennent

Publié le , modifié le

Le supporter russe ultranationaliste Alexandre Chpryguine, interpellé lundi soir alors qu'il assistait au match Russie - pays de Galles à Toulouse (sud-ouest) en dépit d'une interdiction administrative de territoire, va être "très probablement expulsé" dans les heures qui viennent, a-t-on appris ce mardi de sources policières.

"Les modalités prises sont en cours de calage", a-t-on ajouté de mêmes sources. Peu après 12H00, le président des supporters russes se trouvait toujours en garde à vue, selon l'une de ces sources. Il est vraisemblablement arrivé par avion lundi matin à Barcelone, en Espagne, avant de rallier Toulouse par la route. A la suite de son expulsion samedi après des violences à Marseille, le ministère français de l'Intérieur a révoqué lundi son visa et délivré une interdiction administrative de territoire (IAT).

AFP