Chelsea serre le jeu, Tottenham craque

Publié le , modifié le

S'ils ont assuré l'essentiel en s'imposant (2-0) contre Stoke City, les Blues ont souffert pour faire la différence. Dans les autres matchs Tottenham a sombré contre Wigan (0-1), Fulham et Blackpool se sont neutralisés (2-2). Plus tôt dans l'après-midi, Arsenal avait obtenu un succès étriqué contre Blackburn (2-1). En début de soirée, Manchester United a facilement dominé West Ham (3-0).

Carton plein. Trois matchs, trois victoires, quatorze buts inscrits pour aucun encaissé. Chelsea affole les compteurs. Si la manière était absente ce samedi après-midi contre Stoke City, l'objectif reste atteint grâce à ce nouveau succès (2-0). Leur adversaire était prévenu, le tarif obligatoire depuis le début de la saison était de six buts, et peut s'estimer heureux de n'en avoir encaissé que deux. L'addition aurait pu être plus salée puisqu'en début de match, Frank Lampard manquait l'ouverture du score sur pénalty à la 10e min, suite à une faute sur Florent Malouda dans la surface de réparation. Résolument offensifs, les joueurs de Carlo Ancelotti ont dû attendre la demi-heure de jeu et l'ouverture du score de Florent Malouda sur une ouverture du score magnifique d'Asley Cole. Au retour des vestiaires, les Londoniens conservaient leur emprise sur le match mais manquaient de se faire surprendre sur une sortie hasardeuse de Cech à la 57e min. Les Potters voyaient leur frappe contrée par la défense héroïque de Chelsea. A la 77e min, les Blues profitaient d'un attentat de Sorensen sur Nicolas Anelka dans la surface de réparation pour alourdir la marque. Didier Drogba, plus efficace que Lampard en première période se chargeait de le convertir. Chelsea continue sa marche victorieuse. Autre motif de satisfaction, sa défense reste invincible. Le dernier but encaissé par les Londoniens remonte au 17 avril.

En revanche, Arsenal semble bien avoir appris de ses erreurs de la saison dernière. Battus (1-2) à Ewood Park, les Gunners s'étaient fait marcher dessus par Blackburn. Cette année, ils ont parfois souffert face au jeu long et physique des Rovers mais ils ont répondu avec classe pour l'emporter (2-1). Malgré la blessure de Robin Van Persie dès la 35e minute, l'après midi de Wenger et ses hommes a été parfaite avec une excellente performance collective, offensivement avec de superbes mouvements comme sur le premier but de Walcott mais aussi défensivement, malgré le but concédé.

Les Gunners sont toujours suivi de près par Manchester United qui abien réagi après les deux points perdus à Fulham (2-2) le week enddernier. Les Red Devils sont facilement venus à bout d'une pauvreéquipe de West Ham, qui a perdu ses trois matches de championnat enencaissant à chaque fois trois buts ! La bonne nouvelle surtoutpour United est le réveil d'un excellent Wayne Rooney, qui a enfinmarqué un but, après 13 rencontres sans le faire. Certes c'était unpenalty mais au final, c'est le même résultat. Le voilà enfin revigoréet prêt à reproduire sa saison dernière.

Tottenham, pour sa part, est vite redescendu de son nuage de Ligue des champions. Qualifiés pour la première fois de leur histoire pour cette compétition, les héros de White Hart Lane, peut être fatigués, n'ont pas été capables de marquer un seul but à domicile face à Wigan, qui venait pourtant d'en encaisser 10 en deux rencontres. Pis, les Spurs ont même concédé leur première défaite de la saison malgré l'assaut des buts adverses dans les dernières minutes.Savoureuse revanche pour Wigan, qui l'an dernier s'était incliné 9-1 sur cette même pelouse ! Newcastle, le nouveau club du Français Hatem Ben Arfa, n'a pu faire mieux que match nul à Wolverhampton (1-1) alors que Blackpool, le promu, a cru s'être relancé après avoir été humilié le week-end passé à Arsenal (6-0). Mais Fulham a finalement eu le dernier mot en arrachant un bon match nul (2-2).