Edwin Van Der Sar Manchester United 07 2010
Edwin Van der Sar (Manchester United) | AFP - Bob Levey

Chelsea et MU ne décollent pas

Publié le , modifié le

Manchester United a raté l'occasion de se rapprocher du leader en concédant son 5e nul de la saison face à West Bromwich (2-2). Les Red Devils se font même dépasser à la différence de buts par Arsenal (+8 contre +7), vainqueur de Birmingham 2-1. Et cela se resserre en tête après un nul de Chelsea sur le terrain d'Aston Villa (0-0).

Pour jouer le titre, Manchester United va devoir obtenir d'autres résultats que des matches nuls. Cette 8e journée n'a une fois de plus pas été profitable aux Red Devils, qui menaient pourtant 2-0. Tuot s'est joué en cinq minutes, alors que Hernandez (5e) puis Nani (25e) avaient donné l'avantage que les supporteurs mancuniens pensaient être décisif. C'est d'abord Evra , qui a commis l'irréparable en détournant dans la cage de Van der Sar un coup franc de  Brunt (50e). Et cinq minutes plus tard, le gardien néerlandais a à son tour commis une grossière erreur en remettant le ballon dans les pieds de Tchoyi, à la suite d'un centre banal (55e, 2-2). Si Alex Alex Ferguson peut toujours se consoler en se disant que son équipe est toujours invaincue, mais de telles contre-performances sont guère rassurantes à Old Trafford, avec seulement trois petites victoires en huit matches.

Pire, l'un des concurrents directs pour le titre, Arsenal, en a profité pour passer devant MU. Le scénario inverse s'est produit pour les Gunners, qui eux, se trouvaient menés à la demi-heure de jeu, avant de renverser totalement la situation et battre Birmingham 2 à 1 à  l'Emirates Stadium. Les hommes d'Arsène Wenger enregistrent ainsi leur première victoire en trois matches après un nul et deux défaites. Après l'ouverture du score de Birmingham par Zigic (33e), le club londonien a refait surface sur un pénalty transformé par Nasri avant la pause. L'ancien Bordelais Chamakh a alors doublé la mise peu après le retour des vestiaires (2-1, 47e). Arsenal se classe provisoirement deuxième à cinq points du leader Chelsea, et à égalité avec les deux équipes de Manchester.

Chelsea a lui raté l'occasion de creuser l'écart en n'obtenant que le point du match nul (0-0) sur la pelouse d'Aston Villa, que dirige à présent un certain Gérard Houllier. Drogba indisponible, les Blues ne sont pas parvenus à trouver la faille, et se sont faits même quelques frayeurs. "Leur équipe est peut-être un peu meilleure, mais il ne faut pas oublier que  nous avons nous aussi dû nous adapter aux indisponibilités", a indiqué Houllier, qui jouait sans son avant-centre Heskey et a perdu Dunne dès la  première période sur blessure. En première période, nous avons eu les meilleures occasions, mais au bout  du compte, le nul est le meilleur résultat pour les deux équipes", a ajouté le coach tricolore.

Romain Bonte