Chelsea annonce la couleur

Publié le , modifié le

Chelsea n'a pas raté son entrée en Premier League en laminant West Bromwich (6-0) ! Tottenham et Manchester City se sont neutralisés (0-0) dans un match d'ouverture où Joe Hart, le portier mancunien, a joué les premiers rôles. Le promu Blackpool, qui a battu Wigan (4-0), et Aston Villa, tombeur de West Ham (3-0), ont impressionné. Dimanche, le choc entre Liverpool et Arsenal devrait tenir toute ses promesses avant que lundi M.U n'accueille Newcastle.

Drogba déjà au top 

Rien de mieux qu'une sublime victoire lors d'un premier match de championnat pour rappeler à tous ceux qui doutent de vous ce dont vous êtes capables. On avait dit Chelsea en proie au doute. Son manageur, Carlo Ancelotti, avait lui-même reconnu que son équipe n'était pas prête. Et pourtant, les Blues ont frappé six fois samedi face à West Bromwich. Une démolition en bonne et due forme. Malouda par deux fois, Lampard mais surtout Didier Drogba, auteur d'un triplé, ont permis à Chelsea de se rassurer et de montrer à tous, en premier lieu Manchester United qui affronte Newcastle lundi et Arsenal qui défie Liverpool dimanche, que cette saison, ils étaient bien les hommes à battre. Certes, tout n'a pas été totalement parfait mais les Londoniens ont retrouvé un peu de fluidité, leur efficacité et une certaine solidité défensive, toute relative bien sûr au vu de la faiblesse des visiteurs. Il faut aussi s'attarder sur le match de Didier Drogba. Il y a trois semaines seulement, l'Ivoirien a été opéré d'une hernie qui le gênait depuis cinq ans et semble plus frais et en forme que jamais. Il avait terminé la saison dernière avec un triplé contre Wigan (8-0). Il commence celle-ci de la même manière et sans même avoir semblé tout donner.

Ce large succès a dû gâcher un peu le bonheur de Blackpool. Le promu a donc été leader de l'élite anglaise (ce qui ne lui était plus arrivé depuis 53 ans !) pendant deux heures et 15 minutes, soit le temps entre le coup de sifflet final de son match à Wigan (4-0) et celui de Chelsea. Mais les Orange ont surpris absolument tout le monde et surtout Wigan, totalement apathique. Séduisants, étonnants, c'est un nouveau vent de fraîcheur sur la Premier League et autant en profiter tant qu'il dure. "Même dans nos rêves les plus fous, jamais on aurait pensé à ça ! On est toujours en phase d'apprentissage et le week-end prochain à Arsenal ce sera peut être totalement différent. Mais là, on va savourer. Je suis tellement fier de mes joueurs", a d'ailleurs confié, tout ému, Ian Holloway, le manageur de Blackpool.

Joe Hart, sauveur des Citizens

Pour leur premier match de championnat de la saison, on peut dire que les Spurs ont mis du cœur à l’ouvrage face aux Citizens. Mais, malheureusement pour eux, ils sont tombés sur un hic en la personne de Joe Hart, le portier Mancunien, qui avec une énergie complètement folle a gardé ses cages inviolées pendant 90 minutes. C'est avec un panache de tous les diables que Tottenham lançait rapidement les hostilité. Notamment par Peter Crouch. Mais le géant anglais ne parvenait pas à trouver la faille face à Hart. Ce dernier était à la parade à plusieurs reprises sur une frappe et une tête de Crouch (1e, 6e) puis sur des tirs d’Huddlestone (17e) et d’Assou-Ekotto (19e). La gardien de City poursuivait son sauvetage en direct en repoussant deux tentatives de Defoe (28e et 33e). Mais au-delà de cette incroyable réussite, Hart bénéficiait aussi d’un brin de chance. A l’image de ce tir de Bale qui trouvait le poteau (31e). Dans ce jeu de ball-trap, il fallait attendre près de 40 minutes pour voir enfin Heurelho Gomes s’employer. Le portier des Spurs se couchait parfaitement pour capter une frappe de Wright-Phillips des 25 mètres (38e). C’était là, la seule véritable occasion de Tottenham dans cette première mi-temps. Au retour des vestiaires, la pluie faisait son apparition et le rythme baissait d’un cran. Si les Spurs se faisaient une sacrée frayeur quand Wright-Phillips se retrouvait complètement seul dans la surface, Assou-Ettoko parvenait in extremis à empêcher l’ouverture du score (46e). Sans doute un peu émoussés après une première période menée tambours battants, les deux formations faisaient ensuite admirer la solidité de leur défense. Pour finalement se séparer sur un score nul et vierge (0-0).

En attendant l'apparition des ténors du Big Four, deux équipes ont crevé l'écran. Le promu Blackpool a réalisé des débuts tonitruants en s'imposant 4-0 à Wigan. Et voilà les Tangerines qui prenaient provisoirement en tête de la Premier League devant Aston Villa, facile vainqueur de West Ham 3-0. Petite surprise à Blackburn où Everton, attendu autour des places européennes, a été battu 1-0.