Blanc portrait 042011
Laurent Blanc | AFP - PATRICK BERNARD

Blanc rassuré par ses "blessés"

Publié le , modifié le

Toute l'équipe de France, dont les blessés Eric Abidal, présent avec le reste du groupe, et Yohan Cabaye, qui a eu droit à une séance spécifique, ont pu s'entraîner dimanche avant le match des éliminatoires de l'Euro-2012 mardi contre la Bosnie. Laurent Blanc devrait en savoir plus lundi sur leurs chances de participer au dernier match de la campagne de qualification dans le groupe D.

Le sélectionneur français attendait impatiemment cet entraînement pour en savoir plus sur l'état de forme de ses joueurs. Au lendemain de la victoire contre l'Albanie (3-0), il n'avait pas complètement exclu l'idée de rappeler de nouveaux joueurs en cas de nouvelles défections. Car l'infirmerie est déjà bien garnie depuis plusieurs semaines. En effet, en l'espace de quelques jours, Laurent Blanc s'est retrouvé face aux forfaits définitifs de son buteur numéro un, Karim Benzema (cuisse), de Franck Ribéry (mollet), de Bacary Sagna (péroné) et de Blaise Matuidi (cuisse). Comme si cela ne suffisait pas, Eric Abidal et Kevin Gameiro ont dû renoncer à disputer vendredi le match contre l'Albanie (3-0), au cours duquel, suivant une certaine logique des séries, deux nouveaux joueurs ont ressenti des douleurs physiques: Patrice Evra et Yohan Cabaye. Samedi, après des soins pour les uns et un léger décrassage pour les autres, Laurent Blanc s'était refusé à prendre des décisions hâtives quant à un éventuel appel de dernière minute de joueurs absents de sa liste. Par ailleurs, il avait aussi assuré qu'il ne pourrait faire jouer un joueur n'ayant pas pu réaliser de séance collective. 

"Certains joueurs ne s'entraînent plus normalement depuis une dizaine de jours. Est-ce qu'il sont dans les meilleures conditions pour jouer ce match-là ? C'est une question qu'il faut se poser", estimait Laurent Blanc avant d'être en partie rassuré par l'entraînement de dimanche. Mais il ne prendra aucun risque inutile pour ne pas mettre son collectif en danger. Au-delà des cas jugés préoccupants par le staff médical de l'équipe de France, certains joueurs censés être "valides" pansent également des petites plaies, malgré leur envie débordante de faire partie de l'équipe qui recevra la Bosnie mardi, pour ce qui constitue jusque-là le rendez-vous le plus important de l'ère Laurent Blanc.Car pour le coach des Bleus, il ne faut pas s'en tenir à ce qui a été montré vendredi.       

J'ai beaucoup de respect pour l'Albanie mais la sélection de Bosnie-Herzégovine de Safet Susic me semble supérieure, a souligné Laurent Blanc. Il faut respecter les Bosniens mais on ne doit pas avoir peur d'eux. C'est un contexte différent du match aller où nous l'avions emporté chez eux (02). Ils vont venir à Paris pour faire une performance. Cette équipe possède des joueurs de qualité et elle procède par contres. De notre côté, on attaquera ce match pour le gagner

La délégation française quittera Clairefontaine lundi matin. Direction Enghien-les-Bains dans le Val d'Oise, où les Bleus termineront leur préparation pour leur duel décisif face à la Bosnie..