Blanc 032012
Laurent Blanc. | FRANCK FIFE / AFP

Blanc : "Objectif quarts de finale"

Publié le , modifié le

Les choses sérieuses ne vont pas tarder à commencer pour l'équipe de France. L'Euro s'approche à grand pas et Laurent Blanc prépare déjà son groupe. "Il faudra mettre les qualités individuelles au service du collectif" a indiqué le sélectionneur qui a pour objectif les quarts de finale.

Q: Les choses sérieuses peuvent-elles enfin commencer avec l'arrivée des joueurs de Ligue 1?
R: "Le château se remplit et aux entraînements, on va pouvoir travailler collectivement, tactiquement et faire des séances intéressantes, savoir où on peut aller et comment. Mais pour nous, l'Euro a commencé dès le 17 mai au soir, quand on est arrivé à Clairefontaine avec tout le staff. On va d'abord faire du travail individualisé pour les joueurs arrivés ce matin. Il y aura des tests médicaux. Il y aura beaucoup de choses à faire, il faudra être organisé et respecter les horaires. Mais rien ne change. On va essayer quand même de préparer le match contre l'Islande (1re rencontre de préparation dimanche, ndlr)."

Q: Quand l'entraînement pourra-t-il être à bloc?
R: "Il faut d'abord faire une préparation individuelle. Puis il y aura des séances collectives utiles au niveau tactique. J'espère en faire plusieurs avant d'aller en Ukraine. Mais après le premier match, on aura fait en sorte que les joueurs récupèrent après une saison longue. A partir du 2e match amical, on sera plus dans une réelle position de préparation de l'Euro au niveau technique."

Q: Le but, c'est d'arriver au match amical contre l'Estonie avec une équipe-type en tête?
R: "Le but, c'est d'arriver à France-Estonie (le 5 juin, ndlr) avec la majorité des joueurs qui débutera contre l'Angleterre (le premier match de l'Euro le 11 juin, ndlr). Si tout se passe bien, l'équipe qui débutera contre l'Estonie sera proche de celle qui commencera contre l'Angleterre, s'il ne se passe rien. On est toujours tributaire de ce qui peut se passer à l'entraînement."

Q: Connaissez-vous déjà cette équipe-type?
R: "Pas encore. On a des idées. Mais d'ici au 11 juin, il peut se passer plein de choses. On va voir ce qui se passe, l'état de forme des joueurs auxquels on pense, et celui des joueurs auxquels on n'a pas pensé au départ."

Q: Estimez-vous que le climat en équipe de France a évolué depuis votre prise de fonctions après le Mondial-2010?
R: "A l'intérieur du groupe, on n'a rien à reprocher aux joueurs. L'état d'esprit est bon, les joueurs répondent présents quand on fait appel à eux. On vit très bien depuis un certain moment ensemble. Là, on va être plus nombreux que prévu mais on va être ensemble le plus longtemps possible, je l'espère. Il y aura des tensions. Quand vous avez une vingtaine de joueurs qui veulent tous jouer, il y a de l'électricité. A nous de gérer ça, de rester zen et de mettre de la positive attitude. Car il y aura des périodes de turbulences. On sera loin de nos familles, certains penseront que les choses ne se passent pas comme prévu, ça fait partie de la vie d'un groupe. A nous de privilégier l'interêt collectif."

Q: Quelle est la force actuelle des Bleus?
R: "Ce qui fait la force d'une équipe, c'est d'abord la qualité des joueurs qui la composent. Ca ne suffit pas mais il faut en avoir, et l'équipe de France en a. L'état d'esprit est également important. Il faudra mettre les qualités individuelles au service du collectif."

Q: Quel est l'objectif à l'Euro?
R: "Etre présent en quarts de finale. C'est le premier objectif du staff. Le président (de la Fédération française de football, ndlr) ne m'a pas dit: +Laurent, c'est ça l'objectif+. Mais on a tous la même réflexion: après ce qui s'est passé en 2010, l'objectif, c'est d'être en quarts de finale. Je vous rappelle que lors des deux dernières compétitions internationales, la France n'a pas franchi le premier tour. Je ne le dis pas pour me préserver, c'est la réalité. Donc le premier objectif que l'on doit s'imposer, c'est de sortir de la poule."

Xavier Richard @littletwitman

Euro