Adrien Rabiot PSG
Le joueur du PSG Adrien Rabiot retenu par les réservistes | AFP - PATRICK HERTZOG

Ben Arfa, Rabiot, Gameiro: des réservistes sur le pont !

Publié le , modifié le

Outre la liste des 23 joueurs pour l'Euro dévoilée jeudi par Didier Deschamps, le sélectionneur français a aussi pris soin de retenir huit joueurs réservistes, susceptibles de se substituer aux titulaires en cas de blessures. Leur rôle reste très difficile, car ils doivent rester concentrés sur leur sujet, sans aucune certitude de participer finalement à la compétition. Pour cette liste, Deschamps a privilégié ceux qui ont plutôt réussi avec leurs clubs.

"Les réservistes ne sont pas en vacances" a déclaré Deschamps. En effet, pour lui, ces huit joueurs surnuméraires font intégralement partie du groupe et doivent être prêts à tout moment. Leur statut reste un statut d'international à part entière,  même s'ils ne sont pas retenus parmi le groupe préférentiel, généralement parce qu'ils n'ont jamais eu celui de titulaires.  

C'est peut-être dans cette liste là que le sélectionneur a créé la surprise. D'abord en y incluant Hatem Ben Arfa, que beaucoup voyait parmi les titulaires. Sa belle saison à Nice n'a a priori pas convaincu. Il a aussi choisi de remettre eu premier plan le gardien de Villareal Alphonse Are"ola. En octobre dernier, ce dernier avait profité de la blessure de Benoït Costil, l’habituel 3e gardien des Bleus, pour découvrir l'équipe de France. Il semble donc intégré dans le circuit désormais, et l'on considère que, à 23 ans, il peut représenter l'avenir des Bleus. Même s'il n'est pas dans les 23, la préférence allant à l'expérience de Costil, le fait d'être déjà dans le groupe est de bon augure pour lui.

Umtiti et Sidibe, invités suprises


Concernant la défense, on attendait Loïc Perrin, qui depuis le temps qu'il restait dans l'antichambre, méritait d'avoir sa chance, au vu de ses performance en Verts, de sa polyvalence et de son expérience. Deschamps a préféré Umtiti, au vu sans doute du parcours lyonnais. Il a aussi apporter sa petite touche inattendue en appelant le Lillois Djibril Sidibe. Deschamps a également fait confiance au milieu de terrain Adrien Rabiot, auteur d'une excellente saison avec le PSG et qui a besoin de grandir pour passer le cap de l'équipe nationale: ce strapontin ne peut que l'encourager pour l'avenir.

En attaque, ce sont deux garçons qui auraient pu prétendre à figurer parmi les titulaires, qui se retrouvent parmi les réservistes: Alexandre Lacazette, meilleur buteur de Ligue 1 la saison dernière, auteur cette saison d'un début poussif avant de retrouver son efficacité avec Lyon (21 buts), et Kevin Gameiro, qui brille avec Séville, et qui après un passage à vide avec les Bleus, avait un certaine légitimité à revenir. Tout comme Schneiderlin, déjà réserviste pour la coupe du monde, et qui avait été appelé pour suppléer Ribéry. Certes, il n'est pas flamboyant avec Manchester United, mais il reste dans les petits papiers du sélectionneur, qui a construit patiemment son puzzle et n'a pas eu envie de partir dans l'inconnu.     

Deschamps: "des réservistes, pour répondre à toutes les éventualités

"J’ai voulu parer à toutes éventualités, en prenant les deux défenseurs, je couvre les quatre postes, avec les deux milieux de terrain, j’ai deux profils différents et avec les trois attaquants, je couvre toutes les éventualités. Je ne peux pas prendre comme réservistes des joueurs qui ont été des titulaires. Je considère que certains peuvent le devenir mais il faut bien que nous puissions nous appuyer sur des réservistes. Concernant Rabiot, c’est un jeune joueur mais qui a fait une très bonne saison au PSG dans un profil de relayeur à la bonne aisance technique. Il a marqué des buts dans les matches de Ligue des Champions. Les matches internationaux, c’est un niveau, une intensité au-dessus. Pour moi, c'est important que les réservistes puissent avoir ce niveau".

Christian Grégoire