Liverpool face à Man City
Liverpool face à Man City | PAUL ELLIS / AFP

Arsenal cherche encore la clé

Publié le , modifié le

Deux matches de Premier League et toujours pas de victoire pour Arsenal. Les Gunners sont même en panne d'efficacité car ils ont enchaîné un deuxième nul 0-0, cette fois à Stoke City. Pour les buts, on peut faire confiance à Manchester City. A Liverpool, les Citizens ont soufflé le chaud et le froid. Menés deux fois au score, ils ont arraché le nul 2-2.

Si ça continue comme ça, Arsenal va très vite dire adieu à ses rêves de titre. Oui le championnat est encore très long avec 36 journées à disputer mais le retard de points s'accumule déjà. Et surtout, il n'y a guère d'amélioration dans le jeu des londoniens, tétanisés à l'approche du but adverse. Pourtant, la première période a été entièrement sous l'emprise d'Arsenal. Les Gunners ont confisqué le ballon et l'ont fait tourner magnifiquement, notamment grâce au talent d'Abou Diaby et surtout de Santi Cazorla, qui s'impose déjà comme le patron du jeu et dont la qualité technique, des deux pieds, est un régal. Il n'a finalement manqué qu'un but pour concrétiser la domination des visiteurs. Podolski a vu sa frappe contrée du bras par Wilkinson (8) sans que l'arbitre n'accorde de penalty, le tir de Cazorla a été détourné par Begovic (34) et Giroud a plusieurs fois été malchanceux aux abords de la cage de Stoke. En face, les "Potters" ont beaucoup couru après le ballon. Hormis un but logiquement refusé pour hors-jeu et un tir de Kightly en milieu de première période, ils n'ont jamais mis en danger leur adversaire. La seconde période a été plus difficile pour Arsenal, qui a souffert pour se créer des opportunités. Arteta (73) et Diaby (74), en bonne position, n'ont pas cadré leurs frappes, Ramsey a vu la sienne détournée (87) tandis que le lob de Giroud est passé au-dessus (89) alors que Ramsey était seul au centre. Quand ça ne veut pas...

City sauve les apparences

Apres sa laborieuse victoire face à Southampton à domicile le week-end dernier (3-2), City avait de quoi craindre ce déplacement à Liverpool. Et les peurs des supporteurs du champion étaient bien fondées. Les Mancuniens ont frôlé la défaite face à une belle équipe des Reds, souveraine à Anfield et qui aurait parfaitement mérité de rebondir après son revers à West Bromwich Albion (3-0) la semaine dernière. Le but de Skrtel sur un corner de Gerrard (34, 1-0) a concrétisé la domination du club de la Mersey même si Tevez avait touché le poteau avec l'aide de Reina, à la 19e. La seconde période était tout à l'avantage des partenaires de Luis Suarez. L'attaquant uruguayen a d'abord frappé à coté (50) avant que son coup franc, magnifique, ne trompe Hart (66, 2-1). Entre temps, Yaya Touré avait profité d'une grosse erreur de Kelly pour égaliser (1-1, 63), sur l'une des rares incursions de son équipe. Liverpool aurait pu inscrire un ou deux buts de plus en fin de match dans un stade d'Anfield en ébullition. Mais comme la semaine dernière, City a réussi à s'en sortir, par miracle, grâce à une nouvelle erreur de la défense adverse et une mauvaise passe en retrait de Skrtel interceptée et transformée en but par Tevez (2-2, 80). Ils auraient même pu l'emporter si Dzeko avait cadré (86) !