Accord pour la rénovation du stade de Lens

Accord pour la rénovation du stade de Lens

Publié le , modifié le

Le stade Félix-Bollaert sera bien rénové en vue de l'Euro-2016 organisé en France, ont indiqué les actionnaires du RC Lens. Pour le moment, un simple accord de principe a été trouvé avec l'aval du Ministère des Sports. Le montant des travaux est estimé à 78 millions d'euros, un somme qui devrait être financé en partie par le club et les collectivité territoriales.

"Le club cèderait le bail emphytéotique à une maîtrise d'ouvrage publique composée du conseil régional Nord/Pas-de-Calais, du conseil général du Pas-de-Calais et de la communauté d'agglomération de Lens-Liévin", indique un communiqué des actionnaires. De fait, les collectivités territoriales deviendraient propriétaires du stade Félix-Bollaert, que la ville de Lens a cédé au club jusqu'en 2052 dans le cadre du bail emphytéotique. Les subventions publiques s'élèvent à 49 millions d'euros, dont 12 millions venant de l'Etat, 12 millions de la communauté d'agglomération Lens-Liévin et 25 millions du conseil régional. "Les banques, notamment le Crédit Agricole, apporteraient le financement manquant à cette maîtrise d'ouvrage dans le cadre de prêts aux meilleures conditions de marché du moment, avec la garantie du conseil régional", ont  indiqué les actionnaires. "La contribution du conseil général du Pas-de-Calais (10 millions d'euros  dans le cadre d'un partenariat de +naming+) consisterait en une subvention  d'exploitation tout comme celle de la société Sportfive (4 millions d'euros)".

Cette solution avait été proposée fin 2011 par le Crédit Agricole Nord de France, l'actionnaire majoritaire du RC Lens. "Ces propositions restent bien évidemment conditionnées à la décision définitive des instances délibératives des acteurs concernés", conclut le communiqué. Depuis 1998 et la Coupe du monde, le stade s'est doté d'une capacité de 41 229 places. Construit entre 1932 et 1934, le stade a souvent bénéficié des événements majeurs pour entreprendre des programmes de rénovation. C'était le cas en 1984 avec l'Euro, lors duquel Lens avait accueilli deux rencontres, et lors du Mondial 1998 avec six matchs. Ce stade qui est actuellement le cinquième plus grand dans l'hexagone, en nombre de places assises, passerait de 41233 à 45 000 places après les travaux.

Romain Bonte